header

Dernière mise à jour : 16/02/2017

Le système digestif du lapin ( Mise à jour : 18/03/09)

Si vous parcourez les forums de discussion consacrés aux lapins vous remarquerez que plus de la moitié des posts santé concernent les problèmes digestifs. On peut facilement en déduire que les lapins ont un système digestif particulièrement fragile et sont tout le temps malades ce qui est faux. Le système digestif du lapin fonctionne très bien si son alimentation est adaptée.
Le système digestif du lapin repose sur un équilibre fragile. Pour être en bonne santé le système digestif doit toujours être en mouvement et pour le faire fonctionner correctement il faut de longues et grosses fibres ( fibres indigestibles). Les fibres sont contenues essentiellement dans le foin et les feuillages. Si votre lapin n'en mange pas il s'expose aux problèmes digestifs. Même des granulés riches en fibres ne peuvent apporter à votre lapin les grosses fibres dont il a besoin, ces fibres sont broyées et n'apportent pas au système digestif ce dont il a besoin.
Le lapin a une double digestion qui produit deux sortes de crottes : les crottes dures et les caecotrophes. Les crottes dures sont celles que vous trouvez dans le bac à litière. Le lapin en produit tout au long de la journée en quantité impressionnante ( 360 crottes par jour d'après les études de Ronald Lockley sur les lapin sauvages "The Private Life of the Rabbit: An Account of the Life History and Social Behavior of the Wild Rabbit". Nos études sur le lapin de compagnie ont abouti aux mêmes conclusions : 365 crottes/lapin/jour en moyenne dans une fourchette de 290 à plus de 400). Ces crottes sont le résultat de la digestion des grosses fibres. Les grosses fibres sont rapidement digérées et assurent la mobilité du système digestif. Avec un apport insuffisant en grosses fibres, le système digestif ralentit et s'affaiblit. Le lapin devient sujet aux ralentissements du transit à répétition, qui peuvent mettre sa vie en danger.
La recette est donc simple, du foin, du foin et encore du foin pour faire travailler le système digestif 24h/24h, des feuilles et de la verdure pour les fibres et l'hydratation et des granulés en quantité très limitée ( il est tout à fait possible de les supprimer).
Les gourmandises riches en graisses, sucres et hydrates de carbone sont à proscrire, elles déséquilibrent le système digestif, en particulier le caecum, ce qui peut provoquer des crottes molles chroniques.
Un bon régime alimentaire et de l'exercice devraient éviter à votre lapin bien des problèmes !

Pour vérifier que le système digestif fonctionne bien, le geste le plus simple est de contrôler le bac à litière. Le lapin doit y faire tous les jours à peu près la même quantité de crottes, d'un même volume et d'une même couleur. Une crotte de lapin "normale" est plus ou moins beige/brune selon l'alimentation et doit être fibreuse :

Toute modification doit être surveillée.
N'oubliez pas que le système digestif du lapin ne ressemble à aucun autre, ne le comparez ni à celui des autres animaux ni au vôtre. Si votre lapin est malade et ne mange pas ne vous dîtes pas "c'est normal moi aussi quand je ne vais pas bien, je ne mange pas, ça va revenir...", votre lapin doit manger et doit produire des crottes sinon tout son organisme va se détériorer très rapidement.

Avoir un système digestif bien équilibré évitera à votre lapin de gros problèmes digestifs mais lui permettra aussi de mieux résister aux antibiotiques, s'il en a besoin pour soigner une autre pathologie. C'est capital pour sa santé à court, moyen et long terme ! Les problèmes digestifs sont malheureusement trop fréquents et certains d'entre eux peuvent facilement être évités. Accordez une grande attention à l'élaboration du régime alimentaire de votre lapin, le choix d'aliments de qualité est primordial. De nombreux articles du site vous aideront à trouver des produits adaptés à votre lapin. Nous recevons régulièrement des témoignages de propriétaires de lapins ayant décidé de rééquilibrer le régime de leur lapin et qui ont observé de gros changements dans les semaines qui ont suivi : un lapin plus dynamique, plus éveillé et un transit parfait. Ils pensaient pourtant, comme beaucoup de propriétaires de lapins, que les problèmes de leur lapins étaient "normaux", que les lapins étaient fragiles et qu'il n'y avait rien à faire.
Ne prenez pas l'habitude de donner à votre lapin de la paraffine, des pruneaux ou du jus d'ananas au quotidien, votre lapin n'aura pas besoin de ça s'il a une alimentation adaptée. Ces "remèdes" ne sont là que pour pallier à une mauvaise hygiène de vie et à une mauvaise alimentation, vous ne rendrez pas service à votre lapin en pensant régler le problème de cette manière. C'est certainement moins contraignant pour vous mais ce n'est pas la solution ! Respectez les besoins de votre lapin et il aura un système digestif solide !

Le lapin peut souffrir de diarrhée, ralentissement du transit, blocage du transit, colique, crottes molles chroniques, parasites etc...problèmes traités séparément dans la section santé du site.

Gestes d'urgence :

Dans pratiquement tous les cas le premier geste d'urgence en attendant le rendez vous chez le vétérinaire est de supprimer les granulés pour obliger le lapin à manger du foin en grande quantité et de mettre un peu de jus de fruits sans sucre (ananas ou papaye) dans son eau pour l'obliger à boire et à bien s'hydrater. Vous pouvez aussi mettre une bouillote près du ventre de votre lapin pour soulager les spasmes. Gardez le au chaud et évitez les courants d'air en allant chez le vétérinaire.Ne pratiquez pas l'automédication même si vous trouvez des conseils sur internet: pas de paraffine, de pruneaux, de médicaments, de charbon ni de laxatifs. Consultez un vétérinaire, lui seul peut déterminer la cause du problème dont souffre votre lapin, lui seul peut choisir le traitement le plus adapté.

Articles complémentaires :
Motilité ralentie dans le système gastro-intestinal
Alimentation naturelle - Partie I : l'importance des fibres
Alimentation naturelle partie II
La digestibilité de l’alimentation chez le lapin
Place du foin dans le régime alimentaire de votre lapin- Qualité et quantité pour une digestion parfaite