header

Dernière mise à jour : 16/11/2014

Asticots ou larves de mouches ( Mise à jour : 25/07/10)

Introduction

A la belle saison, les mouches font leur apparition dans les logements et deviennent un risque pour votre lapin. Inutile de devenir paranoïaque mais il vaut mieux prévenir que guérir, d'autant plus que la prévention est on ne peut plus simple.

Quel est le danger

Les mouches peuvent pondre leurs oeufs dans les replis de la peau de votre lapin, en particulier dans la région uro-génitale. Les oeufs deviennent rapidement des larves (sorte d'asticots) qui peuvent creuser sous la peau de votre lapin et y faire de gros dégâts. Dans les cas les plus grave cela peut conduire à la mort du lapin dans d'autres cas elles peuvent dévorer les tissus jusqu'à l'os.
Ce problème est une urgence vitale et nécessite une visite d'urgence chez le vétérinaire, en cas de forte chaleur les larves apparaissent en quelques heures. La durée d'incubation étant de 24-48h.

Quels lapins sont les plus touchés ?

Les mouches pondent dans des endroits, humides, douillets et bien chauds. Leurs cibles privilégiés sont donc :
-les lapins ayant des problèmes urinaires entraînant une souillure de l'entrejambe
-les lapins ayant des problèmes de crottes molles chroniques ou de diarrhée
-les lapins obèses
-les lapins à poils longs surtout s'ils sont sale et emmêlés
-les lapins qui ont des plaies ouvertes
-les lapins qui ont des abcès ouverts
-les lapins qui du fait de leur handicap ou de leur âge ne peuvent plus se toiletter correctement
-et enfin les lapins qui ont des problèmes dentaires, bavent beaucoup et n'arrivent plus à se laver correctement ou à manger les caecotrophes.

Si votre lapin ne souffre d'aucune de ces pathologies, vous n'êtes pas à l'abri pour autant ! D'autres facteurs entre en compte :
-climat chaud et humide
-sortie en extérieur
-hygiène du bac à litière ou de l'habitat pas assez stricte
-invasion inhabituelle de mouches

Voici des exemples de lapins infestés(les photos peuvent choquer les âmes sensibles mais sont souvent la meilleure des préventions):
- Cas numéro 1
- Cas numéro 2
- Cas numéro 3

Quelle prévention ?

Si votre lapin souffre d'une des pathologies décrites ci-dessus, il faut bien entendu la soigner, c'est capital pour diminuer le risque.
Vous devez aussi :
-surveiller sa ligne grâce à un régime riche en fibres(herbe ou foin + verdure)
-maintenir une hygiène irréprochable dans son habitat. Retirez la litière souillée tous les jours, désinfecter la cage et le bac chaque semaine à l'eau de javel.
-protéger la cage grâce à une moustiquaire
-brosser régulièrement le lapin surtout s'il a des poils longs.
-inspecter son entrejambe et ses fesses 1 fois par jour en période chaude( juin-septembre) et 2 fois par jour en période critique (forte densité de mouches, temps très chaud et/ou humide, maladie, blessure). Les larves peuvent envahier le système urinaire en remontant par urêtre ainsi que le système digestif en remontant par l'anus.

Quel traitement ?

Dirigez vous en urgence chez votre vétérinaire.
En soin d'urgence certains vétérinaires conseillent de tremper les fesses de votre lapin dans de l'eau tiède additionnée de vinaigre ou de quelques gouttes d'eau de javel. Ne le faîtes pas si vous pouvez vous rendre en urgence chez le vétérinaire car les poils mouillés sont difficiles à tondre or l'un des premiers soins sera une tonte sous anesthésie de toute la région infestée. Contentez-vous d'enlever les vers à la main ou à l'aide d'une pince à épiler (c'est beaucoup mieux si le vétérinaire peut le faire lui même en urgence). Si les vers sont passés sous la peau, ils peuvent être attirés à la surface par une serviette chaude, une bouilotte, une lampe ou le séche cheveux, à ne tenter que si vous ne pouvez pas voir le vétérinaire en urgence.
N'essayez pas de tondre vous même votre lapin, vous risquez de le blesser encore plus !

Le vétérinaire prescrira des antibiotiques et anti inflammatoires à votre lapin, ainsi que des soins locaux.

Les répulsifs

Evitez les répulsifs chimiques qui pourraient être toxiques pour votre lapin.
Testez les répulsifs naturels :
-plantations de Nigel de Damas, D'armoise, de Cedronella canariensis, Camomille, lavande, basilic, origan, menthe.
-ils peuvent aussi être utilisés en pot pourris ou en huile essentielle près des ouvertures de la maison.
-la moustiquaire

Article complémentaire : Attaque des mouches