Calculs et boue urinaires chez les lapins (Urolithes)

Susan Brown, Docteur en Médecine Vétérinaire
Septembre 2006

Les problèmes de maladies urinaires touchent les lapins de toute race, de tout âge et des deux sexes. Par le passé, ces problèmes étaient frustrants à soigner et avaient un taux élevé de récidive. Ces dernières années, des études scientifiques menées par des vétérinaires sur ce trouble et sur la physiologie du lapin nous ont aidés à commencer à comprendre comment mettre au point de meilleures méthodes pour traiter les problèmes urinaires. Nous sommes encore très loin de comprendre le pourquoi du comment se forment les pierres et la boue.
Cependant, les traitements sont maintenant plus efficaces et les risques de récidive ont significativement baissé.

INTRODUCTION A L’APPAREIL URINAIRE

Le tractus urinaire des lapins est similaire à celui des autres mammifères. L’appareil urinaire supérieur comprend les reins (un de chaque côté, à droite et à gauche du corps) et des uretères. Les uretères sont des petits tuyaux qui relient les reins à la vessie. L’appareil urinaire inférieur se compose de la vessie et de l’urètre. L’urètre est le tuyau qui connecte la vessie à l’extérieur du corps et le lieu de passage de l’urine lors de la miction.

L’urine est formée lorsque le sang traverse les reins et s'y débarrasse de ses déchets par filtration. En fonction de l'état d’hydratation du lapin, l’urine est diluée ou concentrée selon que les reins laissent passer plus ou moins d’eau dans l’urine. Une fois formée, l’urine voyage à travers plusieurs canaux collecteurs des reins en direction des uretères. Via les uretères, l’urine s’écoule dans la vessie. La vessie est donc un simple sac pour collecter l’urine. Quand le lapin est prêt à uriner, les muscles de la vessie se contractent, le sphincter de l'orifice urinaire se relâche et l’urine est excrétée de la vessie via l’urètre à l’extérieur du corps. Chez les mâles, l’urètre traverse tout le pénis en un long tube allant en s’amenuisant. Chez les femelles, l’urètre est court et large et se termine dans le vagin.

DEFINITION DES CALCULS ET DE LA BOUE URINAIRES

Les calculs urinaires sont des concrétions* dures que l’on trouve dans la vessie. Ces agrégats ont une forme définie et la consistance d’une pierre calcaire. La plupart des calculs des lapins sont composés de différentes formes de carbonates de calcium. Les pierres peuvent aussi bien être trouvées dans les canaux collecteurs des reins que dans les uretères. Dans certains cas, une pierre a pu traverser l’urètre et être expulsée à l’extérieur. (Si vous observez une pierre dans la litière, consultez votre vétérinaire et planifiez un rendez-vous pour vérifier que d’autres calculs ne sont pas présents.) Dans de rares occasions, une grosse pierre peut quitter la vessie et rester coincée dans l’urètre. Cela entraîne un blocage total ou partiel du flux urinaire vers l’extérieur. Les obstructions complètes sont plus fréquentes chez les mâles du fait de leur urètre plus étroit et sont à considérer comme des urgences médicales. Heureusement, ce « scénario catastrophe » est plutôt rare.

*NDT : Agrégat de particules qui forment un corps solide.

La boue urinaire (aussi appelée hypercalcinurie ou hypercalciurie) est une saturation de l’urine par des sels de calcium qui ne forment jamais de calcul. La boue peut être composée d’un certain nombre de sels de calcium et qui ne s'écoule pas comme le ferait une urine à l'état liquide. Nous ne sommes pas sûrs de la raison, mais la boue ne forme pas de pierre. Elle conserve la consistance de la craie ou d'un sable fin avec une couleur allant de blanc à gris. De la boue très épaisse peut avoir une consistance de dentifrice. Au toucher, cette boue peut être lisse, avoir une texture finement granuleuse ou être plus sableuse. Elle peut être formée dans les reins ou dans les uretères, mais elle est majoritairement observée dans la vessie, dans laquelle elle est suspectée de se former.

Actuellement, on ne comprend pas clairement pourquoi certains lapins forment des calculs, d’autres de la boue, ni pourquoi la plupart des lapins ne développent ni l’un, ni l’autre. Il est plus probable que ce soit une combinaison de facteurs qui contribue à cette pathologie. Ces facteurs sont recensés et examinés plus bas. Cependant, je souhaite tout d'abord faire quelques observations sur la physiologie particulière du lapin concernant le métabolisme du calcium.

METABOLISME DU CALCIUM CHEZ LE LAPIN

Le calcium digestible est le calcium qui peut être absorbé par le corps et qui n’est pas lié à une autre substance empêchant son absorption. Le calcium est utilisé dans une grande variété de processus, le plus commun étant l’entretien des os et des muscles. Les humains et la plupart des autres animaux domestiques ont tendance à absorber le calcium de la nourriture proportionnellement aux besoins corporels du moment. Le calcium qui n’est pas nécessaire au corps est soit non absorbé, soit métabolisé par le foie et excrété hors du corps par les fèces.

L’absorption du calcium et son métabolisme chez le lapin ne sont pas encore complètement compris. Les lapins ont physiologiquement un taux de calcium sanguin significativement plus haut que les autres mammifères que nous avons habituellement comme animaux de compagnie. Un vétérinaire qui a l’habitude des lapins connaîtra le taux normal de calcium chez le lapin et ne le comparera pas avec celui d’un chien ou d’un chat. Ce qui est admis actuellement est que les lapins, à l’inverse des autres mammifères, peuvent absorber le calcium métabolisable en excès par rapport aux besoins du corps à un moment donné. Les lapins excrètent ensuite l’excès de calcium qu’ils n’utilisent pas par les reins, ainsi qu’en petites quantités par le tractus digestif. Le calcium est excrété par l’urine sous forme de carbonate de calcium. C’est cette substance qui rend trouble l’urine normale du lapin comparée à celle d’un humain, d’un chien ou d’un chat. Le carbonate de calcium est le résidu blanc que l’on observe dans le fond de la cage après que l’urine a séché. Si vous touchez ce résidu, il aura la même consistance que de la craie. Les lapins ont développé ce moyen très efficace d’absorber le calcium à partir de leur alimentation à cause de l’environnement dans lequel ils évoluent. Ce mécanisme a pu être nécessaire pour accumuler un maximum de calcium possible de la nourriture dans le cas où une moindre quantité de calcium avait été disponible dans les repas ultérieurs.

Comme nous ne comprenons encore pas totalement le métabolisme du calcium chez le lapin, pour les besoins de notre discussion, les points importants sont :

Comme indiqué ci-dessus, le taux normal de calcium sanguin du lapin est généralement plus élevé que celui de la plupart des autres mammifères. Un test sanguin démontre qu’un niveau élevé de calcium peut être normal ou peut indiquer un changement du taux de calcium chez un lapin qui a récemment mangé un repas riche en calcium. Si votre lapin montre un taux de calcium élevé, il est souvent utile, pour un résultat plus exact, de le recontrôler après avoir retiré les sources de calcium hautement digestible de l’alimentation pendant 24 heures. Les tests sanguins classiques mesurent la teneur totale en calcium sanguin. Alors que ces tests peuvent détecter un problème potentiel, mesurer le taux de calcium « ionisé » (la forme de calcium qui peut causer des troubles rénaux, musculaires ou cardiaques) peut aider à différencier un lapin en bonne santé d’un autre dont le taux de calcium peut être dangereux. Par chance, le calcium ionisé chez les lapins ayant un total de calcium élevé est en général normal. Actuellement, il n’y a pas de preuve qui suggère que les lapins souffrant de boue ou de calculs ont un taux anormal de calcium ionisé.

POTENTIELS FACTEURS DE RISQUES DANS LE DEVELOPPEMENT DE LA BOUE ET DES CALCULS

LES SYMPTOMES DES CALCULS ET DE LA BOUE

A un stade précoce de cette maladie, il se peut qu’on ne distingue que très peu de signes, ou que les signes soient si subtils qu’ils ne puissent être détectés par le propriétaire du lapin. Alors que la maladie progresse, on peut observer certaines combinaisons parmi les symptômes suivants.

DIAGNOSTIC DES CALCULS ET DE LA BOUE URINAIRES

TRAITEMENT DES CALCULS ET BOUE URINAIRES

Le traitement des calculs du tractus urinaire et de la boue est fondé sur un certain nombre de facteurs, incluant l’état de santé général de l’animal, la localisation et la taille des pierres ou la quantité de boue et la présence d’autres maladies.

INUTILE

TRAITEMENT ET PREVENTION DES CALCULS ET BOUE URINAIRES

Bien qu’il n’existe aucune garantie que les calculs ou boue urinaires ne reviendront pas après la fin du traitement, vous pouvez réduire significativement les chances de récidive de votre animal en appliquant les suggestions suivantes :

CONCLUSION

Il y a vingt ou trente ans, lorsque nous recevions en consultation des lapins atteints de calculs ou de boue urinaires, le pronostic quant au succès du traitement et la prévention ultérieure était sombre. Beaucoup de lapins ont été euthanasiés à cause de la fréquente récidive de la maladie. Heureusement, nous avons aujourd’hui une meilleure compréhension de ce trouble et avons perfectionné les techniques de travail avec les lapins, ce qui a réellement amélioré le pronostic. La majorité des lapins peut guérir complètement de ce problème. Bien que le pronostic doive être réservé car chaque patient à une réponse individuelle à la thérapie, le diagnostic des calculs ou de la boue urinaires n’est plus la sentence de mort qu’il était encore il n’y a pas si longtemps.

*L’auteur remercie Jeff Rhody, Docteur en Médecine Vétérinaire, pour son assistance précieuse dans la conception de cet article.
*Relu et approuvé par le comité de la santé de la HRS 9/06.

Tous droits réservés - House Rabbit Society
Toute reproduction et/ou diffusion partielle ou totale sont interdites.
Traduit de l'anglais par Line Baumberger pour Marguerite & Cie le 5 octobre 2008 avec l'aimable autorisation de la House Rabbit Society
D'après l'original "Bladder Stones and Bladder Sludge in Rabbits" par Susan Brown, DVM, disponible sur le site de la House Rabbit Society : http://www.rabbit.org/health/urolith.html
La House Rabbit Society n'est pas responsable de l'exactitude de la traduction
The House Rabbit Society is not responsible for accuracy of the translation
Pour contacter la House Rabbit Society : http://www.rabbit.org/hrs-info/feedback.html