Voler ou ne pas voler ?

Par Beth Woolbright.

Etrangement, on nous pose fréquemment la question "peut-on prendre l’avion avec son lapin ?». Basée sur mon expérience personnelle, je dirais que cela peut se faire, mais êtes-vous sûr que le vôtre appréciera réellement ?

Imaginez que vous êtes un petit animal dans une machine rugissante et tremblante pendant plusieurs heures. Vos oreilles pourraient se déboucher d’un seul coup probablement pour la première fois de votre vie. Les répercussions pourraient vous donner l’impression que ça ne se finira jamais. L’air de la pièce dans laquelle se trouve votre cage est chaud, et sent le renfermé ; ou peut être est-il froid. Quand finalement tout s’arrête, vous vous trouvez dans un endroit totalement inconnu: posez-vous la question ; est-ce une chose que votre lapin a réellement besoin d’expérimenter ?

Le portrait robot du passager type

La plupart des lapins sont de fervents casaniers qui n’aiment pas sortir en public. Quand vous et votre lapin vous rendez à un endroit, quand vous le transportez reste-t-il blotti dans son panier de transport ou bien en saute-t-il volontiers dès que la porte s’ouvre ? Un lapin calme, que les longs trajets en voiture et les visites de nouveaux endroits ne perturbent pas, supportera probablement plus facilement les ronronnements, et les vibrations constantes de l’avion.

Les lapins nerveux ou qui craignent l’aspirateur, tremblent en voiture, ou bien qui sont vieux ou encore qui ont des problèmes de santé trouveront sans doute un voyage en avion extrêmement stressant. Une telle expérience présente des risques pour leur santé, ou peut faire empirer leurs problèmes. Même certains lapins habitués aux voyages en voiture trouveront que voler est étrange et effrayant. Chez les lapins, le stress se traduit communément par des diarrhées, par un repli sur soi-même ou un comportement agressif, ou en refusant de manger ses granulés à la luzerne.

La longueur du séjour

Pour combien de temps partez-vous ? Si vous partez pour moins d’un mois, alors, le stress occasionné par le voyage en avion pour vous et votre lapin n’en vaut pas la peine. Combien de temps le voyage en avion dure-t-il? Si le trajet vous prend une heure en avion contre dix heures en voiture, alors, le plus rapide sera le mieux. Mais toute une journée à survoler le pays en avion peut être de trop. Un long vol peut être épuisant, et le lapin peut mettre plusieurs jours à récupérer. Pour un lapin très sensible, quatre jours de voiture peuvent être moins stressants qu’une arrivée et un départ en avion, sans compter les trajets aller et retour de l’aéroport.

Des vols fréquents ? Non.

Quand j’étais étudiante, mon lapin bélier, Patrick voyageait beaucoup, en tous lieux pour être avec moi, ce qui incluait trois allers et retours de Californie pour rester avec ma famille au Texas pour cinq semaines d’affilée pendant les vacances semestrielles. Facile à vivre Patrick était un voyageur expérimenté avant son premier vol (fréquentes excursions en voiture, bus et métro), et il semblait que ces voyages lui convenaient assez bien, du fait qu’ils n’étaient pas contraignants pour lui. Mais Holly, qui rejoint notre famille par la suite, n’avait pas beaucoup voyagé avant son premier vol en avion et elle paraissait suffisamment troublée par ça, j’arrêtai donc d’emporter mes lapins avec moi, et à la place, je les confiais à une bunny-sitter attentionnée et sélectionnée avec soin.

Cinq ans plus tard, quand je m’installai à mi-chemin, Holly sembla plus habituée à voyager. Elle semblait mieux gérer les trous d’air de l’avion. Cependant, quand nous arrivâmes à notre nouvelle maison, elle ne mangeât plus ses granulés pendant six semaines. Cela pouvait être dû au stress de l’avion, ou au changement ou elle a dû mettre un certain temps pour s'habituer au goût de la verdure locale.

Je voyage encore, mais mon nouveau couple de lapins reste à la maison. Je ne soumettrai jamais Tina, un super réactif « lapin de guet » à la terreur des cieux cléments. Quand je voyageais avec Patrick, je savais qu’il était le seul lapin et j’étais persuadée que voir le monde ne dérangeait pas les lapins. Maintenant, je connais beaucoup, beaucoup d’autres lapins, et je réalise que Patrick était une exception. Sachant ce que je sais maintenant, je m’attends à ce qu’il s’écoule un certain temps avant que je prenne de nouveau l’avion avec un autre lapin.

Carte d'embarquement

Une fois que la décision d’emmener le lapin en avion a été prise, sans compter l’anxiété que le vol représente pour lui, l’aspect le plus stressant d’un voyage avec un lapin est de trouver une compagnie qui les accepte à bord. La plupart des compagnies aériennes n’acceptent pas les animaux de compagnie. Très peu acceptent les lapins en cabine. Certaines autorisent les autres animaux en cabine, mais les lapins doivent voyager dans la soute à bagages.

Bien sûr, avoir votre lapin avec vous pendant toute la durée du voyage est la solution la plus sécurisante. Un animal en cabine doit généralement être dans un panier de transport posé sous le siège passager. (Les animaux célèbres ont parfois leur propre siège qui est assez cher.) A seulement 20x45x30 le panier de transport est trop petit pour les lapins les plus grands. Si vous n’êtes pas sûr que votre lapin tiendra dedans, alors, emmenez-le à l’animalerie pour faire un essai.

Si les seuls voyages que votre lapin effectue sont les excursions chez le vétérinaire, vous pouvez l’aider à préparer son voyage dans les airs en lui montrant qu’il n’a pas à avoir peur d’être transporté dans son panier de transport pour de longues périodes. Le mois précédent votre départ, faites-lui faire des balades quotidiennes dans son panier. Commencez par de petites durées, en travaillant doucement en travaillant doucement afin de pouvoir aller à 1h de route ou plus. Rendez l’expérience la plus plaisante possible. Aidez-le à apprendre que voyager dans le panier est une affaire de patience et non d’appréhension

Voyage de luxe

Depuis qu'un seul animal en cabine est autorisé par vol, une réservation est nécessaire. Si la compagnie avec laquelle vous avez prévu de voyager autorise en cabine les animaux à fourrure, mais que les lapins peuvent seulement voyager dans la soute à bagages et que vous voulez améliorer les conditions des autres lapins, vous pouvez essayer d’aller contacter d’autres compagnies pour obtenir la permission officielle d’emporter votre lapin de compagnie avec vous. (Parce que le personnel chargé d’établir les règles semble penser que les lapins sont des spécimens de laboratoire ou du bétail, vous pouvez réussir à les persuader que les lapins peuvent être de merveilleux membres de la famille.) Si vous disposez de peu de temps ou de diplomatie, certains qui ont prit l’avion avec des lapins conseillent de ne pas dire que votre animal est un lagomorphe, d’être persuasif lorsque vous faites votre réservation, et d’être discret à propos de ce que contient votre panier quand vous êtes au comptoir d’enregistrement et pendant le vol.

[Mise à jour 12-2-96 : informations sur les compagnies qui acceptent les lapins en cabine, et sur ce que vous pouvez faire pour faire pression sur les compagnies aériennes afin qu’elles changent leurs règles est disponible sur http://fig.cox.miami.edu/Faculty/Dana/activist.html ]

L’idée d’un petit lapin dans un avion a inspiré plus d’une conspiration créative pour pouvoir emporter un lapin en cabine. L’un des scénarios les plus courant est de faire passer un lapin pour un félin. (Voir le journal de la HRS Vol 1, Chap 9 (=No 9 ?) ). Une autre personne a envisagé de d’emmailloter son lapin comme un nouveau né, mais l’idée a été abandonnée car la fourrure du lapin empêchant de lui mettre une couverture, même légère.

Condamnés à être dans la soute à bagages

Si vous avez obtenu l’autorisation de mettre votre lapin sous votre siège, soyez poli envers les autres passagers, et ne laissez pas sortir votre lapin pendant le vol. Sous l’effet du stress, les lapins ont tendance à beaucoup perdre leurs poils, et les passagers qui font de l’asthme et qui se trouvent autour de vous, ou ceux qui font de l’allergie, et qui devront ensuite s’asseoir sur votre siège ne font pas apprécier de devoir inhaler les poils de votre lapin. Ceci pourrait également affecter les futures règles de la compagnie aérienne, en ce qui concerne les lapins.

Kumi Boutz et son lapin, Shigeru, ont directement subi les conséquences de ce qu’un précédent passager avait fait. En visite à Hawaï, Kumi rencontra un lapin qui avait besoin d’une troisième nouvelle maison. Elle eut le coup de foudre pour lui, si bien qu’elle décida de l’adopter et de le ramener en Californie. Son ticket était celui d’une compagnie qui autorisait encore les lapins pour les autres destinations, mais qui les avait récemment interdit les lapins en cabine pour le trajet de Hawaï à l’Amérique continentale. Il paraissait que lors d’un vol un lapin était sortit de son panier, avait semé la pagaille en cabine, et avait causé de grands dégâts avant d’être attrapé. Résultat, Shigeru avait passé tout le voyage seul dans la soute à bagages. (Il semble que le voyage et l’adaptation à sa nouvelle maison se soient bien passés.) La soute du cargo est chauffée, et pressurisée, et les animaux dans les containers agrées par la compagnie sont amenés à bord à la main. (Cependant, il n’y a pas d'insonorisation pendant qu’ils sont transportés à l’avion au milieu des moteurs qui tournent au ralenti). Plusieurs animaux volent dans le même panier pour le prix d’un. La température plus élevée fait une réelle différence, car une compagnie ne peut avoir d’animaux à bord si la température extérieure au départ ou à l’arrivée est top haute ou trop basse, vous pouvez donc avoir besoin d’ajuster votre heure de départ ou d’arrivée plus tôt ou plus tard dans la journée. Pour connaître la liste des réglementations concernant le transport des animaux en avion, écrivez à " ANIMAL CARE-APHIS, US DEPT. OF AGRICULTURE, HYATTSILLE, MD 20780". L'information sur la ventilation des soutes est assez instructive.

En vol

Le prix du voyage pour un animal, juste un ticket aller acheté le jour même du vol, est d'environ 50$ et ce tarif est le même que ce soit pour voyager dans la soute ou en cabine. Un certificat médical obtenu dans les dix jours précédents le vol, est nécessaire. Quand aux tranquillisants, les vétérinaires à qui je me suis adressée m’on dit que de tels sédatifs rendaient juste les animaux groggy, ce qui fait que le voyage pouvait leur paraître encore plus inconfortable.

J’ai bordé le panier avec du foin pour le repas et du papier toilette pour absorber l’urine. D’ordinaire les lapins qui voyagent ne veulent d'aucune nourriture ou boisson durant le vol, mettez-en donc de côté pour votre arrivée. N'oubliez pas d'emporter des granulés pour lapin dans votre sac au cas où votre valise se perde. Emportez un supplément de granulés, pour faire une transition progressive avec la marque locale.

Retour à la terre ferme

Quand Patrick et moi expérimentâmes notre premier tremblement de terre, je ne compris pas comment il faisait pour juste s’étendre, et rester si calme. Ensuite, je réalisais que 20 secondes de secousses sur terre n’avaient rien de comparable à deux heures d’avion.

Tous droits réservés - House Rabbit Society
Toute reproduction et/ou diffusion partielle ou totale sont interdites.
Traduit de l'anglais par Camille.B pour Marguerite & Cie le 15 août 2008 avec l'aimable autorisation de la House Rabbit Society
D'après l'original "To Fly or not to Fly" par Beth Woolbright, disponible sur le site de la House Rabbit Society : http://www.rabbit.org/journal/2-12/to-fly-or-not-to-fly.html
La House Rabbit Society n'est pas responsable de l'exactitude de la traduction
The House Rabbit Society is not responsible for accuracy of the translation
Pour contacter la House Rabbit Society : http://www.rabbit.org/hrs-info/feedback.html