Bacs à litière et maladie du foie

MARINELL HARRIMAN, en collaboration avec Marliss Geissler, Docteur en Médecine Vétérinaire et Carolynn Harvey, Docteur en Médecine Vétérinaire

Le choix des matériaux de couchage et litière a toujours été basé sur des préférences personnelles. Nous avons désormais des raisons de penser que des facteurs de santé importants doivent aussi être pris en compte.

QUAND LES INTERROGATIONS ONT COMMENCE

En tant que famille d’accueil de Bay Area nous ne sommes pas habitués à perdre des lapins à cause de castration ou stérilisation de routine. Nous en avons perdu un l’été dernier. Une autopsie a révélé une maladie du foie. Nous savions déjà qu’un foie défectueux est incapable de filtrer les anesthésiques et nous effectuions des contrôles sanguins chez les lapins de plus de 2 ans à la recherche de cette pathologie.

Le fait que Sarah n’était âgée que de 18 mois nous a poussé à abaisser notre seuil recommandé pour les analyses sanguines pré opératoires ( House Rabbit Journal , Vol1#9).

Lorsque nous avons débuté les contrôles pré opératoires parmi nos lapins en famille d’accueil et les check-up sur nos propres lapins, un nombre disproportionné de lapins montraient des taux élevés d'enzymes du foie (un surplus d'enzymes du foie dans le sang indique une sécrétion hépatique, qui ne gère pas correctement les toxines).

Chez Tinker Bell, une lapine de race moyenne californienne, et chez Dinah, notre bélier naine fauve, les taux d'enzymes étaient élevés. Les résultats de l'autopsie d'un lapin atteint d'une maladie dégénérative ont indiqué que sa mort résultait principalement d'une maladie du foie, et Sarah venait de mourir d'une insuffisance du foie suite à une chirurgie.

"Que faisons-nous de mal?" avons-nous demandé à nos vétérinaires. Est-ce possible que nos familles d'accueil si prévoyantes et pleines d'amour fournissent un environnement toxique ?

PROCESSUS D’ ELIMINATION

Dans nos recherches de causes possibles, nous n’avons pas trouvé de facteurs communs d’âge, de poids, de caractéristiques physiques ou de race. Phoebe, notre lapin de 6 ans, de race papillon en surpoids et Mimi, notre bélier français d’1 an, avaient des foies normaux ; alors que certains de nos plus jeunes et plus minces lapins montraient des signes de maladie. Nous avons finalement pensé à notre litière de copeaux de pin utilisée dans les bacs à litière et les bacs de cages. Tous nos lapins qui avaient des taux d’enzymes élevés utilisaient des copeaux de pin dans leurs bacs à litière individuels et dans leurs bacs de cages. Mimi n’avait pas de bac à litière en raison de son infection chronique de la vessie et Phoebe, qui est en liberté totale, utilise celle des chats (avec de la litière minérale) sur le sol.

TESTER ET TESTER ENCORE

De manière à vérifier nos suspicions, nous avons retiré la litière de copeaux de pin pendant un certain temps et avons refait des analyses sanguines. Rien d’autres dans l’environnement des lapins n’avait changé. Les résultats furent cohérents lorsque nous avons commencé à tester à nouveau un mois plus tard. Les taux d’enzymes hépatiques étaient à nouveaux normaux. Entre temps, nous avons profité de l’occasion pour faire un sondage informel. Comme des membres de la House Rabbit Society de plusieurs régions nous reportaient des décès de leurs lapins à cause d’une maladie hépatique, nous avons demandé quel type de litière ils avaient l’habitude d’utiliser. Invariablement il s’agissait d’un type de copeaux de résineux.

Même si nos données ne pouvaient être considérées comme une expérience véritablement scientifique, il était évident qu’il y avait assez de preuves pour suggérer de faire attention. Des recherches scientifiques avaient déjà montré que les copeaux de conifères parfumés étaient assez puissants pour altérer les fonctions biologiques du foie.*

Qu’il y a-t-il dans le bois qui cause ces dégâts ? Apparemment ce n’est pas le résultat de l’ingestion mais plutôt de l'inhalation des émanations qui contiennent des phénols, ou toxines qui passent des émanations aux poumons puis au sang et finissent par altérer le foie.*

Le fait qu’un grand nombre de lapins vivent dans un environnement de pin et cèdre peut expliquer un grand nombre de décès dus aux dégâts sur le foie ainsi que certains décès post anesthésie.

UNE APPROCHE PRUDENTE

Pour une meilleure utilisation des copeaux, gardez les dans des endroits spacieux, ouvert et ventilé et faites réaliser un contrôle sanguin plusieurs fois par an. Les analyses sanguines ne sont plus très onéreuses depuis que la base du travail de laboratoire se fait en clinique vétérinaire.

Les choix alternatifs dépendront des différences d’habitude de chacun. Est-ce que votre lapin est un grignoteur compulsif de litière ? Si c’est le cas, orientez vous vers une litière biologique – maïs, paille, balle de riz – mais changez la litière fréquemment pour prévenir les moisissures (souvenez-vous que les moisissures sont toxiques pour les lapins). Nous avons cependant remarqué que les lapins ont tendance à ne pas mâchouiller ce qui a été souillé par l’urine.

De nouvelles litières biologiques à base d’herbes et coques végétales ont été développées par plusieurs compagnies. Nous n’avons pas encore reçu les échantillons, mais Elizabeth TeSelle les a ajoutés à sa liste de produits ( pour plus d’infos envoyez SASE au 416N. Roosevelt Ave., Bloomington, IN 47408).

Nous espérons qu’une litière parfaite pour les lapins sera bientôt disponible. Elle doit être non toxique, facile à entretenir, facile à éliminer, légère et peu chère.

Care fresh – est non poussiéreuse, légère, super absorbante, non irritante et non toxique, c’est celle qui est utilisée par un grand nombre de nos familles d’accueil.

Cat country : une litière à base de granulés d’herbacées

La paille seule peut être utilisée comme litière dans un large bac à litière au sol. Elle est trop désordonnée pour être utilisée dans un petit bac dans la cage. Le pouvoir absorbant est similaire à celui des coques de riz et le bac doit être rincé après chaque changement de litière.

La sphaigne est intéressante si vous ne voyez pas d’inconvénient à ce que votre maison ait une odeur de champ fraîchement labouré. Je la trouve trop salissante pour le bac à litière, mais elle peut être utilisée pour le bac de cage. La sphaigne souillée est une mixture en or pour votre jardin, ou vous pouvez la vendre à un cultivateur de roses local.

Le papier déchiré en bandelettes est très populaire dans les refuges et chez les vétérinaires où les animaux doivent être gardés enfermés avec une litière stérile. Cependant nous trouvons qu’elle est trop tentante pour les lapins qui on tendance à en manger de trop grande quantité.

Les granulés à base de sciure de bois compressée. Peu chers, très absorbants, utilisés dans beaucoup de nos familles d’accueil. Ils sont fait de bois de conifères et feuillus, mais ils ne sont pas toxiques car les composants phénoliques sont retirés lors de la fabrication. Leur composition boiseuse aide à contrôler le développement des bactéries et les mauvaises odeurs. Wood stove fuel pellets et Feline Pine sont deux exemples de produits de ce type

TABLEAU COMPARATIF DES LITIERES

 

POUSSIERE

ABSORPTION

RISQUES SANITAIRE

EVACUATION

Pulpe de papier

Bas

Bon

Aucun observé

Peut être éliminé dans les toilettes, dans les sacs poubelles ou composté

Granulés d’herbacées

Bas

Bon

Aucun observé

Peut être éliminé dans les toilettes, dans les sacs poubelles ou composté

Argile classique

Haut

Bon

Irritations des yeux et des voies respiratoires

Lourde. Ne peut pas être compostée.

Argile sans poussière

Bas

Bon

Irritations du transit en cas d’ingestion

Lourde.Ne peut pas être compostée.

Papier déchiré

Bas

Passable

Une ingestion excessive peut causer un blocage intestinal

Peut être jeté à la poubelle

Maïs concassé

Moyen

Passable

Les spores fongiques peuvent entraîner de la moisissure. Peut provoquer un blocage intestinal fatal s’il est ingéré

Il peut être composté

Paille

Haut

Pauvre

aucun (sauf un risque de moisissure)

Volumineux mais léger. Peut être composté

Copeaux Pin

Haut

Bon

Les phénols peuvent causer des problèmes hépatiques

Peut être composté

Copeaux de cèdre

Moyen

Passable

Les phénols peuvent causer des problèmes hépatiques

Peut être utilisé comme paillage aux pieds des arbres et arbustes.

Sable chimique

Moyen

Bon

Peut provoquer un blocage intestinal fatal s’il est ingéré

Peut être éliminé dans les toilettes

Sphaigne

Moyen

Passable

Riche en nitrogène (absorption improbable)

Peut être ajouté au terreau de jardin

Granulés de sciure compressée

Bas

Bon à Excellent

Aucun observé

Peut être jeté à la poubelle ou composté

Litière de gel de silice

Moyen

Bon

Toxique si avalé, doit être placé où les lapins ne peuvent pas en manger

Doit être jeté à la poubelle

Litière à base de pectine

Bas

Bon

Peut causer des problèmes intestinaux en cas d'ingestion excessive. N'empêche pas le développement des bactéries

Peut être jeté ou composté

Litière de coque d'avoine

Bas

Bon

Peut causer de l'obésité en cas d'ingestion excessive. N'empêche pas le développement des bactéries

Peut être jeté ou composté

*Vesell, E.S. (1967) Induction of Drug-Metabolizing Enzymes in Liver Microsomes of Mice and Rats by softwood bedding. Science. 157, 1058

Cunliffe-Beamer,T.L., et al. (1981) Barbiturate Sleeptime in Mice Exposed to Autoclaved or Unautoclaved Wood Beddings. Laboratory Animal Science 31(6), 672-675

Tous droits réservés - House Rabbit Society
Toute reproduction et/ou diffusion partielle ou totale sont interdites.
Traduit de l'anglais par Marguerite & Cie le 27 juillet 2008 avec l'aimable autorisation de la House Rabbit Society
D'après "Litterboxes and Liver Disease" de MARINELL HARRIMAN en collaboration avec Marliss Geissler, DVM, et Carolynn Harvey, DVM disponible sur le site de la House Rabbit Society : http://www.rabbit.org/journal/1/liver-disease.html
La House Rabbit Society n'est pas responsable de l'exactitude de la traduction
The House Rabbit Society is not responsible for accuracy of the translation
Pour contacter la House Rabbit Society : http://www.rabbit.org/hrs-info/feedback.html