Qui sont vraiment les lapins ?

Par Elizabeth TeSelle

Les gens qui n'ont jamais vécu avec des lapins demandent souvent à ceux qui en possèdent si les lapins sont de "bons animaux de compagnie" et si oui, leur comportement correspond-il plus à celui d'un chien ou d'un chat ? La plupart des gens possédant un lapin ne savent pas trop quoi répondre à de telles questions, pas seulement parce qu'ils ont dépassé ce genre de propos sans fondement dans leur propre relation avec les lapins, mais aussi parce que la nature chauvine des questions elles-mêmes les mettent mal à l'aise.

Il semble que pour beaucoup de gens, un animal est perçu comme un bon animal de compagnie s'il montre de l'affection telle que les êtres humains peuvent le comprendre sans trop d'effort. (c.f s'asseoir sur les genoux ou venir quand on l'appelle), s'il participe aux jeux compris facilement par les êtres humains ("attrape", "apporte", "cours après la corde") ou s'il fait de sérieux efforts pour communiquer vocalement (aboyer pour sortir ou rentrer, miauler pour obtenir à dîner). En principe, les gens sont persuadés qu'on ne peut pas attendre de telles qualités chez un lapin, et de fait, que les lapins ne feront pas de "bon animaux de compagnie". Inversement, certaines personnes s'attendent à de tels comportements chez tous les lapins et sont désemparés face à un lapin qui ne veut pas ou n'est pas capable de répondre à leurs attentes.

La seconde question, "les lapins ressemblent-ils plus à des chats ou à des chiens ?" est la suite logique de la première question. Ma réponse habituelle est : "Les êtres humains ressemblent-ils plus aux poissons ou aux cacatoès ?". Après tout, les lapins ressemblent, tout d'abord, à des lapins, et la seule manière de comprendre comment ils se comportent est de vivre avec un ou plusieurs d'entre eux. Vous vous rendrez compte que les lapins ont quelques points communs avec les chiens, quelques uns avec les chats et d'autres avec les humains. D'ailleurs, ils en partagent certainement également avec les poissons et les cacatoès. Mais surtout ils ressemblent à des lapins, et apprendre comment les lapins se comportent, fait partie du bonheur de vivre en leur compagnie. Le fait est que la question du "bon animal de compagnie"est posée, et qu'elle montre clairement qu'aux yeux d'un humain, pour être considéré valables, les autres espèces doivent se conformer à ce qu'eux pensent être "bon".

L'autre jour, j'étais assise sur le sol de la chambre pour passer des coups de fils. Megan, notre grosse et agressive lapine de race Nouvelle-Zélande (qui paradoxalement adore être caressée) est arrivée en courant, a saisi mon bloc note de mes mains, le rongeant avec ses dents, puis a poussé ma jambe et s'est installée juste derrière moi. Je lui ai souri et ai attrapé la tête pour l'ébouriffer (Juste parce que j'en avais envie sur l'instant). Une correspondante me parlait de son lapin, qui ne se laissait pas porter, qui se ruait et la battait quand elle s'approchait, et qui semblait "haïr" la famille. D'un autre côté le chien familial, aimait les enfants et jouait avec eux tout le temps. Ils étaient déçu de leur lapin et voulait que je lui trouve un nouveau foyer.

J'ai regardé Megan, sa tête aplatie au sol, les yeux fermés, oreilles relâchées, son gros corps étalé derrière elle. Non, elle ne se comporte pas comme un chien. Si un chien se ruait et vous battait vous auriez des raisons d'être inquiet, parce que les relations homme- chien sont totalement différentes de celles entre les humains et les lapins. Mais Megan et le lapin de ma correspondante agissent tous les deux bien plus comme des lapins, chacun à sa manière. La différence, je l'ai réalisé, est que j'accepte les agressions de Megan (et m'en délecte même ! ) alors que ma correspondante semble ne pas aimer son lapin parce que son comportement n'est pas conforme à son idée d'un "bon animal de compagnie".

La théorie selon laquelle quelques animaux (habituellement chiens et chats) sont justement de "meilleurs animaux de compagnie" que les autres animaux repose sur la supposition qu'afin de faire partie de nos vies, tous les animaux doivent ressembler, à ceux dont nous sommes déjà le plus accoutumés. Une telle supposition enlève aux hommes la responsabilité de cette relation pour la rejeter uniquement sur l'animal. Bien que l'on attende du lapin qu'il se conforme aux attentes des hommes, bien trop souvent l'être humain n'envisage même pas de se conformer aux siens. Mais dans la plupart des cas, une merveilleuse et nouvelle relation est nouée lorsque vous commencez à vous conformer aux attentes d'un lapin. Lors de notre première rencontre Megan m'a abordé et j'ai réagi d'une manière qu'elle a trouvé à son goût, même si au premier abord cela m'a semblé curieux. Après quelques semaines, Megan m'a fait confiance, m'aimait bien, et tout comme moi s'est habituée. Mais elle continue de mordiller mes pieds si je m'aventure près de son persil ! Sommes-nous trop exigeants ou pas assez ? J'hésite à dire aux gens de ne pas attendre de leur lapin qu'ils sautent sur leurs jambes, qu'ils bondissent sur leurs genoux, ou qu'ils lèchent leurs mains parce que certains lapins agissent ainsi. Mais trop de gens s'attendent à de tels comportements et expriment leur désarroi quand leurs lapins n'obéissent pas. Aucun des lapins avec lesquels je vis à présent ne fais ces trucs dont les chiens raffolent, mais à travers les années j'ai découvert un choix intéressant d'activités qui les occupent et auxquelles les chiens et les chats de notre famille n'ont jamais pensé. Megan ne saute pas sur mes genoux et elle préfère mordre ma main plutôt que de la lécher, mais elle terrorise les chats quotidiennement, commence par des grognements d'ennui pour faire simultanément des cabrioles de joie sur le sol, et sait faire comprendre ce qu'elle veut de manière plus brillante qu'aucune de nos autres bestioles bruyantes.

Une partie du problème réside dans notre utilisation des termes "animaux de compagnie". Après tout, un animal de compagnie est celui qui est chouchouté, impliquant passivité et possession. Nous traitons rarement les autres être humains "d'être humain de compagnie" et la plupart des gens considérerait ceci comme une insulte. En utilisant ce terme pour qualifier nos animaux nous en diminuons l’importance dans nos vies. Nous nions leur droit à l'individualité et un style de vie qui peut inclure ou non, la permission de les chouchouter. D'un autre côté, un lapin qui est un compagnon est celui qui, comme nos amis humains, est encouragé à développer la personnalité que la nature lui a donné et est apprécié pour ce qu'il est.

Donc que pouvons nous dire lorsque quelqu'un nous demande si les lapins sont de "bons animaux de compagnie" ? Je ne veux pas assurer les gens que les lapins sont de bons animaux de compagnie parce que je sais l'implication que peut avoir de tels propos. D'un autre côté, si j'hésite et explique, ils pensent que je cherche des excuses. Ils sont peut-être incapables de voir ce qui caractérise les lapins (ce qui est spécial chez les lapins). Peut-être que ceux d'entre vous qui savent, à travers leur expérience, comment réagissent les lapins, ne souhaiterons pas répondre à ces questions. Au lieu d'expliquer que les lapins sont des compagnons géniaux, passionnants et intelligents pour des maîtres géniaux, passionnants et intelligents.

Après tout, être à la hauteur des attentes d'un lapin tel que Megan, ou Trixie, ou Phoebe ou Bandit, demande beaucoup de travail ! Il leur faut des aventuriers, charmés par les marques de courage et de fougue et désireux d'apprendre un nouveau langage, un nouveau style de vie et de nouveaux codes comportementaux. Ceux qui vivent de stéréotypes, de compartimentage ou se sentent bien dans un moule ne peuvent pas comprendre.

Tous droits réservés - House Rabbit Society
Toute reproduction et/ou diffusion partielle ou totale sont interdites.
Traduit de l'anglais par Stéphanie pour Marguerite & Cie le 11 août 2008 avec l'aimable autorisation de la House Rabbit Society
D'après l'original "What Are Rabbits Really Like ?" par Elizabeth TeSelle disponible sur le site de la House Rabbit Society : http://www.rabbit.org/journal/3-5/like-a-rabbit.html
La House Rabbit Society n'est pas responsable de l'exactitude de la traduction
The House Rabbit Society is not responsible for accuracy of the translation
Pour contacter la House Rabbit Society : http://www.rabbit.org/hrs-info/feedback.html