Seront-ils un jour amis ?

Par Margo DeMello, PhD

Pour la plupart des lapins, un congénère améliore leur quotidien. De nature sociable, ils aiment être accompagnés de quelqu’un qui parle couramment le lapin. Ils sont aussi naturellement attachés à la hiérarchie, ce qui veut dire que dans toute relation, l'un sera le roi des lapins et l’autre (les autres) le (les) subordonné (s). La manière dont ils affirment leurs positions hiérarchiques peut passer par des combats, des morsures et d’autres événements stressants.

Il existe 3 cas de figure pour les présentations. Le coup de foudre n’arrive que très rarement et ne requiert aucune intervention humaine. La seconde et la plus commune est celle de l'hésitation mutuelle. Aucun des lapins n’est vraiment dominant, alors ils passent quelques semaines à établir leur position avant d'être à l'aise et d'aimer la vie à deux. La troisième catégorie est celle qui va faire l’objet de cet article. Ce sont les lapins qui requièrent les interventions humaines afin d’éviter de sérieuses blessures. Margo Demello une volontaire de la House Rabbit Society gère une famille d’accueil où tous les recueillis vivent et jouent ensemble dans un grand groupe de la même manière que dans un terrier. Ses propres lapins (souvent ceux qui sont inadoptables) vivent aussi ensemble. Donc elle passe pas mal de temps à socialiser les nouveaux lapins, pas uniquement pour être des lapins d’intérieur mais également pour qu'ils s'entendent avec d'autres lapins par la même occasion. Ses méthodes peuvent être utiles pour des propriétaires de lapins qui souhaitent en introduire un de plus aux leurs ou pour faire cohabiter des lapins qui commencent à se battre.

Les deux principaux points à travailler lorsque l’on veut présenter deux lapins qui ne se connaissent pas, ou faire cesser les bagarres entre ceux qui se connaissent sont le territoire et le stress. Vous devez travailler contre le premier et avec le second. La première chose à faire est d’enlever notre/nos lapin(s) de leur propre territoire et de les installer sur un terrain neutre avec le nouveau venu. Pour que cette méthode marche vraiment, néanmoins, le nouveau territoire doit être vraiment inconnu, comme cela les lapins seront bien plus curieux à propos de leur nouveau territoire au lieu de se battre car ils seront effrayés. Mon espace favori pour cela est la voiture. Je prends deux lapins ou plus que je veux faire cohabiter, ou deux qui se battent, je les lâche sur le siège, et les conduis faire un tour. Non seulement ils sont trop effrayés pour se battre mais ils vont instinctivement se blottir l’un contre l’autre en quête de sécurité. Après le tour de voiture, ils doivent être à nouveau placés sur un terrain neutre : une cage au dessus de la machine à laver, la baignoire, ou la chambre d’amis. J’utilise aussi les maisons de mes amis à ce stade.

C’est là que j’utilise la bouteille d’eau. Je place l’embout sur la position « jet » et non sur « vaporisateur », puis j’observe et j’attends. S'ils commencent à se battre, je leur vaporise le visage. Ils détestent ça, et après quelques (ou plusieurs) vaporisations, ils devront arrêter de se battre pour faire leur toilette. La seconde étape se passe n’importe où pendant deux heures environ pendant quelques jours. Ils vont éventuellement arrêter de se battre et même s’ignorer ou devenir amis. Le processus dépend de votre participation active et vigilante. Si les bagarres sont sérieuses, les lapins devront être séparés lorsqu’ils sont sans surveillance.

Une fois qu’ils semblent s’entendre, ils peuvent être replacés en terrain familier. Souvent ils recommencent à se battre sur leur propre terrain, alors soyez prêt avec l’eau, et n’abandonnez pas. Cette étape est résolue lorsque les deux lapins soit s'entendent ou soit décident d’une hiérarchie acceptable pour les deux.

Cette méthode est probablement très extrême pour la plupart des lapins qui sont dans la catégorie deux, décrite ci-dessus. Pour eux il vaut mieux mettre l’accent sur le temps et la patience que sur les éléments plus drastiques stressants. Les lapins nerveux et ceux dont la santé est délicate ne doivent pas être soumis à ce genre de stress. Mais pour les autres, ceux pour qui les bagarres sont un réel danger, le tour en voiture / le terrain neutre / la technique de la bouteille d’eau peut faire l’affaire.

Tous droits réservés - House Rabbit Society
Toute reproduction et/ou diffusion partielle ou totale sont interdites.
Traduit de l'anglais par Julie Broggi pour Marguerite & Cie le 16 août 2008 avec l'aimable autorisation de la House Rabbit Society
D'après l'original "Will They Ever Be Friends?" par Margo DeMello, PhD, disponible sur le site de la House Rabbit Society : http://www.rabbit.org/journal/2-5/ever-be-friends.html
La House Rabbit Society n'est pas responsable de l'exactitude de la traduction
The House Rabbit Society is not responsible for accuracy of the translation
Pour contacter la House Rabbit Society : http://www.rabbit.org/hrs-info/feedback.html