L’arrivée du bébé à la maison (Bébés et Lapins)

Par Bill and Amy Harriman

Avant l’arrivée de notre premier bébé, nous passions parfois la soirée à regarder notre lapin courir partout, vaquer à ses petites occupations et nous nous demandions ce qu’il allait penser du nouveau bébé. Nous avions envisagé d’adorables scènes avec tous les membres de la famille ici et là, faisant telle ou telle chose.

Certaines de nos visions correspondaient à la réalité et d’autres pas. Nous ne nous y attardions pas trop puisque nous n’arrivions même pas à nous rappeler ce que c’est que de passer une soirée à ne rien faire.

Une chose est sûre, quelle que soit la conception erronée que nous avions du futur, ce n’était qu’une infime partie de la réalité qui est maintenant la nôtre. L’ancien mode de vie de notre lapin ainsi que le nôtre ont été victimes de l’arrivée du bébé, mais cela ne doit pas être nécessairement interprété comme une chose négative, bien au contraire. Mais c’est complètement différent. Les principaux changements dans le mode de vie de notre lapin se manifestent dans quatre domaines : 1) l’affection, 2) la discipline, 3) la sécurité, 4) l’entretien.

Les élans affectifs

Nous aimons Vic comme au premier jour mais nous ne sommes pas aussi proches de lui du fait que nous avons moins de temps mais aussi moins d'énergie à consacrer aux caresses. Par conséquent, il est moins réceptif à nos démonstrations d’affection. D'un autre côté, les enfants sont aussi des sources inépuisables d'énergie, mais il est important de les canaliser pour que cette énergie ne se retourne pas contre le lapin. Nous ne voulons pas encourager nos enfants à porter le lapin et donc nous ne le faisons pas nous même. Le contact physique est limité à des caresses en douceur et bisous nez à nez. Nous autorisons les enfants à courir après Vic (et vice-versa) tant qu’il a un endroit sûr pour se cacher si les jeux deviennent trop fatigants. Aux heures d’activité principale du bébé, le lapinou fait généralement profil bas. En soirée, lorsque les enfants sont plus calmes, Vic sort et récupère son territoire et est en fait plus affirmé que dans nos souvenirs. C’est le moment où Vic demande de l'attention. Il s’étire en plein milieu de la pièce, fait le fou, saute sur le canapé (et le bureau, la table, etc.) parfois renverse un verre ou deux. Il semble qu’il apprécie son territoire comme jamais auparavant.

La discipline et la sécurité

Maintenant, nous habitons tous ensemble dans le même foyer, chacun avec son propre programme, cependant la plupart des activités ne peuvent se faire que dans le même périmètre limité. Il est évident que des conflits peuvent surgir. Sans une certaine discipline la situation peut se dégrader très rapidement. Il serait bien que chaque membre ait conscience des autres, mais comme les enfants et les lapins n'en font parfois que bien peu de cas, nous devons les rappeler à l'ordre. A savoir, nous devons instaurer des règles.

La seule règle pour lapinou est de ne pas mordiller et/ou détruire les jouets des enfants (en gros morceaux de plastique coupants). C’est non seulement dangereux pour les lapins et les enfants mais aussi onéreux pour les parents et grands-parents. En règle générale, un simple « non » fera l’affaire, mais si Vic est particulièrement insistant, alors il passera un petit moment dans sa cage avec ses propres jouets. En ce qui concerne les enfants, il y a beaucoup de règles qui diffèrent selon l’âge de l’enfant.

Les bébés, lorsque qu’ils atteignent l’âge de la mobilité (disons vers 6 à 12 mois), ont besoin d’être surveillés dans leur propre intérêt, mais les lapins ont uniquement besoin d’être modérément avertis pour éviter le danger. Il est cependant important à ce stade d’introduire le fait que le lapin doit être traité avec prudence et respect.

Quand les enfants commencent à marcher, ils deviennent d'autant plus un danger pour eux-mêmes et pour le lapin. Ils peuvent offenser le lapinou en s’approchant trop près et se faire griffer, il est donc important à ce stade de renforcer l’idée d’être doux. Nous avons trouvé utile de prendre l’enfant par la main et de lui montrer comment s’asseoir calmement à côté du lapin et le caresser en douceur.

Si l’occasion que l’enfant se fasse griffer se présente, essayez d’en tirer partie. Asseyez-vous à ses cotés et expliquez lui ce que le lapin a trouvé offensant, et montrez lui une meilleure façon d’approcher le lapin la prochaine fois. Expliquez que lapinou est plus petit et peut avoir peur. Ceci empêche la rancune de l’enfant envers le lapin et peut prévenir des accidents futurs.

Quelque part entre 1 et 3 ans se situe “the age of the stick” (l’ère du bâton) qui correspond au moment où l’enfant possède la capacité physique et l’inclinaison pour ramasser de longs objets et donner des coups dans des choses arbitrairement. Dans un premier temps, lapinou peut n’être pour l’enfant qu’ "une boule qui bondit et fait des sauts marrants". A ce moment là, il est obligatoire de travailler avec l’enfant sur la distinction entre les êtres vivants et les choses. C’est un concept difficile à instaurer et qui demandera du temps à être renforcé pendant un certain temps, lapinou appréciera que ses maîtres prennent certaines précautions.

Tout d’abord, ne laissez pas votre enfant sans surveillance avec le lapin, et au cas où, proposer toujours au lapin un « lieu sûr » où les enfants ne peuvent pas l’atteindre. Dans notre cas, nous avons la cage de Vic disposée de telle façon qu’il puisse s’y réfugier, mais l’accès est quasi impossible pour les enfants. Si l’enfant tente d’ennuyer le lapin, soyez très ferme sur le fait que ce n’est pas bien et ne le laissez pas s’en tirer pour une petite infraction à ces règles.

Votre démarche sera facilitée si l’enfant a un certain horaire au cours duquel il est autorisé à jouer avec le lapin qui fait partie de son planning, comme la pause du midi ou l’heure de la lecture. Il sera donc plus attentionné envers le lapin à ce moment là. Choisissez un moment de la journée où l’enfant est au ralenti et non pas en hyperactivité. Surveillez les camarades de jeux de vos enfants qui ne connaissent pas forcément la marche à suivre avec un lapin. Ils peuvent se conduire comme des petits hooligans et faire oublier à vos enfants leurs bonnes habitudes. Il est préférable de mettre le lapin dans sa cage si le chaos semble prendre le dessus.

L'entretien

Pour être complet, nous devons mentionner certaines choses au sujet de l’entretien de la maison (c’est-à-dire les tâches ménagères), même si elles peuvent paraître banales. Avec des enfants, c’est un facteur important qui affecte notre qualité de vie, étant donné que nous passons une grande partie du temps à nettoyer. Nous nous surprenons à réfléchir à des choses qui nous auraient fait rire cinq ans auparavant, comme quel type de produit est le meilleur pour nettoyer la table ; où devrions-nous placer les poubelles ; en quel type de matériau devraient-elles être fabriquées ; et ainsi de suite. Non pas que nous philosophons à propos de ces choses, mais si vous prenez la mauvaise décision cela vous coûte du temps.

L’essentiel est d’avoir une organisation. Facilitez-la le plus possible, car vous serez probablement obligé d’en faire plus que ce que vous voulez. En ce qui concerne votre lapin, cela signifie mettre la cage et/ou le bac à litière à un emplacement où il est difficile d’être dérangé par les enfants et malgré tout avec un accès facile pour le nettoyage.

Souvenez-vous, si votre organisation est trop compliquée, vous commencerez à voir votre lapin comme une source de désordre supplémentaire. Nous avions mis la cage de Vic dans la chambre des enfants pendant un certain temps, mais cela n’a plus fonctionné quand il a commencé à remuer sa cage la nuit et réveiller les enfants, qui nous réveillaient (tout ce cirque pour un peu d’attention, hein ?). De même, sans passer l’aspirateur quotidiennement, il y a des poils de lapin partout dans la chambre qui font éternuer les enfants. Maintenant la cage est au rez-de-chaussée dans un endroit sans aucun tissu ou tapis, ce qui est beaucoup plus facile d’entretien. Vic a accès à toute la maison, et c’est principalement grâce à son comportement irréprochable. S’il avait tendance à marquer son territoire, nous lui aurions limité son périmètre de vie. (C’est assez déconcertant de voir un bébé de neuf mois avec la bouche dégoulinante remplie de petits bonbons noirs). Son bac à litière, ainsi que ses gamelles d’eau et de nourriture, sont à l’intérieur de la cage, et les enfants en général n’y touchent pas.

Une fois qu’un système qui fonctionne pour le lapin, les enfants, les adultes a été défini, c’est à lui que l’on doit beaucoup de bons moments. Et ça peut être génial pour ceux qui l’ont bâti ensemble.

Tous droits réservés - House Rabbit Society
Toute reproduction et/ou diffusion partielle ou totale sont interdites.
Traduit de l'anglais par Lorène G pour Marguerite & Cie le 13 juin 2008 avec l'aimable autorisation de la House Rabbit Society
D'après l'original de Bill and Amy Harriman "Bringing Baby Home (Babies and Rabbits)" disponible sur le site de la House Rabbit Society : http://www.rabbit.org/journal/2-7/bringing-baby-home.html
La House Rabbit Society n'est pas responsable de l'exactitude de la traduction
The House Rabbit Society is not responsible for accuracy of the translation
Pour contacter la House Rabbit Society : http://www.rabbit.org/hrs-info/feedback.html