Vivre avec des allergies au lapin

Susan Smith, PhD

Une personne appelle notre service d'assistance téléphonique en pleurs : ''mon docteur dit que je suis allergique à mon lapin et que je dois m'en séparer. Je l'aime tellement. Pouvez-vous lui trouver une bonne maison ?''

Ces appels sont bouleversants. C'est vrai que le traitement le plus facile contre l'allergie est de supprimer l'agent responsable. Mais cela ne prend pas en compte l'importance des animaux de compagnie pour notre santé et notre bien-être. Les expériences de nos familles d'accueil montrent que les personnes souffrant d'allergie peuvent vivre heureuses et sans difficultés avec des lapins ou d'autres animaux.

Que sont les allergies ?

Les allergies font partie d'une réponse normale du corps pour combattre les infections. Parfois le système immunitaire devient hyper stimulé et réagit à des agents qui sont normalement ignorés. Les allergènes fréquents incluent acariens, cafards et pollens de plantes. Les allergies aux animaux sont souvent causées par les protéines de salive laissées sur les poils et non les poils eux-mêmes. Lorsque que l'on touche les poils ces protéines sont transférées sur vos doigts, et après sur votre visage, yeux et nez. À tour de rôle, ces voies d'intrusion de votre corps sont tapissées de cellules immunes prêtes à réagir à n'importe quel envahisseur.

Pour certaines personnes les protéines présentes sur les poils des lapins sont considérées comme de dangereux envahisseurs, incitant le système immunitaire à déclencher une défense généralisée. Yeux larmoyants et nez qui coule participent à l’élimination de ces protéines. Les voies respiratoires se contractent en réponse aux hormones telles que les histamines qui réclament plus de cellules immunitaires sur le lieu de l'invasion. Cette réponse est bénéfique lorsque l'envahisseur est la grippe. Une réponse aux lapins ou autre compagnon animal peut au contraire causer de la souffrance et des difficultés. Pour plusieurs de nos familles d'accueil, l'inconvénient des allergies n'est pas grand chose comparé à l'amour porté à nos compagnons. Les stratégies utilisées avec succès par les familles d'accueil de la HRS afin de minimiser les gênes seront discutées ici.

A quoi suis-je vraiment allergique ?

La première étape est de déterminer si vous êtes vraiment allergique à votre lapin. Les médecins accusent souvent trop vite l'animal, et les tests d'allergie peuvent surestimer les sensibilités d'une personne. Utiliser votre jugement et votre bon sens. Soyez un détective. Éliminez les ''criminels suspectés'' un par un. Est-ce les lapins ou la poussière que les lapins font qui vous fait éternuer? Le râtelier avec ses pollens et sa poussière? Nettoyer fréquemment réduit grandement les allergies.

Vivre avec des allergies au lapin

Que ce passe-t-il si le pire arrive et que vous êtes allergique à votre lapin ? L'étape la plus importante est de réduire les facteurs déclenchant ses allergies. Quelques personnes devront trouver une nouvelle maison à leur lapin; pour les asthmatiques sévères, une forte réaction pouvant être dangereuse (voir mortelle). Mais pour la majorité des personnes souffrant d'allergies, incluant de nombreuses familles d'accueil de la HRS, quelques efforts nous permettront de partager le même foyer de nombreuses années supplémentaires.

Minimisez le contact direct. Ne touchez jamais votre visage après vous être occupé de votre lapin ou ses affaires. Lavez-vous toujours les mains (et n'oubliez pas les verres de lunettes!) après vous en être occupé. Demandez à quelqu'un d'autre de nettoyer la cage avec la porte fermée; si vous devez la nettoyer vous-même, portez un masque et/ou des habits spéciaux. Enlevez immédiatement la litière sale et le foin de votre maison.

Limitez le territoire de votre lapin. Cela réduit la propagation des allergènes de lapin dans votre maison. Utilisez des barrières pour bébés pour le confiner dans certaines pièces. Cela permet aussi un nettoyage plus facile.

Ayez des pièces sans lapin. Gardez au moins une pièce dans la maison ou le lapin ne va jamais, une zone sûre où le système immunitaire n'est pas stimulé. Votre chambre à coucher devrait être une de ces pièces, car l'on y passe beaucoup de temps.

Nettoyez fréquemment! Faites la poussière et passez l'aspirateur souvent, pas seulement sur les meubles mais aussi sur les cadres de portes, les rebords de fenêtres, les lampes et les rideaux. Nettoyez à grandes eaux les sols en bois, spécialement sous le lit et les meubles. Réduisez le désordre. Gardez le foin dans un râtelier ou essayez différents types de foin, certains trouvent qu'humidifier le foin peut aider à réduire la poussière. Stocker le foin dans un garage ou un endroit où vous n'allez pas souvent. Beaucoup de personnes se rendent compte que leur allergie supposée au lapin est en fait causée par le foin et les acariens.

Investissez dans un purificateur d'air. Les mieux sont les purificateurs d'air HEPA (high efficiency particulate air) qui enlèvent la poussière microscopique, poils et autres particules. Bien que chers, ces purificateurs sont un excellent investissement et améliorent la vie de nombreux allergiques. Faites marcher le purificateur HEPA au minimum à plein temps dans votre chambre à coucher où le lapin n'a pas accès avec la porte fermée : placer des éléments additionnels dans d'autres pièces, incluant la pièce du lapin. Les systèmes de centrale à air avec des filtres électrostatiques aident aussi. Nettoyez et changez les filtres régulièrement.

Essayez les neutralisateurs d'allergies. Des produits comme ''AllerPet'' et ''AllerPet/C'' sont des liquides/sprays qui sont appliqués régulièrement sur la fourrure et qui neutralisent certains des allergènes des poils. Les versions shampooings ne sont pas recommandées car de nombreux lapins sont stressés par les bains. Ces produits marchent, mais ils sont chers et doivent être utilisés régulièrement. Une alternative est le brossage quotidien (de préférence à l'extérieur) et un nettoyage de la fourrure avec un tissu mouillé. Ces produits ne sont pas des substituts aux recommandations précédentes.

Cherchez des médicaments antiallergiques. Les sprays nasaux qui contiennent des stéroïdes anti-inflammatoires sont excellents pour contrôler les allergies sévères. Ces médicaments suppriment le système immunitaire local dans les yeux et le nez avant que l'allergie ne se déclenche. D'autres ont de bon résultat avec une désensibilisation par injection, demandez si vous pouvez utiliser les poils de votre propre lapin. Pour moi-même, l'utilisation régulière des sprays nasaux de stéroïdes a pratiquement supprimé mes allergies au pollen, cochons d'inde et chats; maintenant je n'en ai besoin que rarement. Consultez un médecin compréhensif et trouvez les produits qui marchent pour vous.

C'est vrai que ces suggestions requièrent des efforts. Etant donné l'amour inconditionnel que nos lapins nous portent, c'est le moins que nous puissions faire en retour.

Susan Smith est un Professeur Associé en Sciences Nutritionnelles à l'Université de Wisconsin-Madison. Elle remercie les collaborateurs de Etherbun, Housebun et Petbunny pour avoir partagé généreusement les expertises et expériences résumées ici.

Autres Ressources

A Foster's Experience With Allergies

Tous droits réservés - House Rabbit Society
Toute reproduction et/ou diffusion partielle ou totale sont interdites.
Traduit de l'anglais par Frédérique Tournaire pour Marguerite & Cie le 15 avril 2009 avec l'aimable autorisation de la House Rabbit Society
D'après l'original "Living with Rabbit Allergies" par Susan Smith, PhD, disponible sur le site de la House Rabbit Society : http://www.rabbit.org/journal/3-12/allergies.html
La House Rabbit Society n'est pas responsable de l'exactitude de la traduction
The House Rabbit Society is not responsible for accuracy of the translation
Pour contacter la House Rabbit Society : http://www.rabbit.org/hrs-info/feedback.html