header

Dernière mise à jour : 24/03/2017

Traumatismes divers : Fractures et luxations ( Mise à jour : 04/01/2016)

Introduction

Les chutes et accidents sont malheureusement fréquents, il est important de sécuriser et de prendre des précautions pour les éviter.
Luxations et fractures sont courantes, nous avons choisi de vous présenter des témoignages plutôt qu'un long article généraliste car chaque cas est particulier.Le but de cet article est uniquement de vous montrer qu'avec un bon vétérinaire on peut faire des offrir un avenir heureux à un lapin même après un grave accident et même s'il reste handicapé.
Les soins ne sont pas détaillés car chaque cas est unique mais si vous avez besoin d'un complément d'infos n'hésitez pas à poser des questions sur le forum, les propriétaires de ses lapins y participent régulièrement et de longs posts décrivent précisément les parcours de ces lapins.
Cette page a principalement pour but d'éviter l'euthanasie à de pauvres lapins qu'il est tout à fait possible de soigner !

Zoé et son fémur déboîté (par Frédérique) :

Un soir en rentrant du boulot, nous nous sommes rendu compte que Zoé boitait et qu’elle avait du mal a sauté, donc on a regardé ces pattes arrières de plus près.
J’ai retourné zoé et l’ai posé sur mes genoux, la patte arrière gauche avait une forme bizarroïde.
On a donc pris un rendez-vous chez le vétérinaire, qui, après examen, nous a dit qu’elle avait du se froisser un muscle en faisant un faux mouvement. Elle a donc eu un décontractant musculaire, pour l’aider à aller mieux.
Trois jours après Zoé n’allait pas mieux, je suis donc retournée chez le vétérinaire, Pour voir ce qu’il y avait, on a fait une radio, et on a découvert que la rotule du fémur s’était déboîtée de son logement. Vue que c’était le remplaçant on a convenu d’un rendez vous le lundi matin pour faire une séance de kiné (pour remettre en place le fémur) sous anesthésie fixe.
Le week-end, j’ai emmené Zoé dans un jardin pour qu’elle se promène, et là c’était comme si elle n’avait plus mal elle sautait courait vivait normalement, (le vétérinaire m’a expliqué par la suite qu’un animal sauvage même blessé devait vivre avec la douleur c’est une question de survie)
Le lundi matin, le vétérinaire titulaire ne pouvait pas remettre le fémur en place, il m’a expliqué que c’était une chose très courante chez le chat, et ils opèrent souvent, il a donc opéré Zoé. Il a limé l’os de façon qu’il épouse de nouveau correctement la rotule. Et pour éviter que la rotule s’use contre son logement il a mis entre les deux os un morceau de muscle.
Le plus compliqué du post-opératoire, était qu’il fallait empêché Zoé de bouger au maximum,
Comme l’on ne pouvait bander cette zone madame était installée dans une mini cage avec une collerette, et des friandises accrochées au barreau. Pendant sa convalescence elle mangeait peu, en plus des antibiotiques matin et soir, on a du la gaver. J’ai su par la suite que si le veto m’avait donné un anti-douleur avec les antibios, elle se serait remis plus vite à manger seule.
Au bout d’une semaine, on a pu lui retirer la collerette, et la remettre sous surveillance avec son compagnon, qu’il l’a aidé à remanger d’elle-même. Au bout de 15 jours et demi Zoé avait repris du poil de la bête et était redevenue normale.
Au bout de 3 ans Zoé ne se ressent pas de son opération, mais il se pourrait que dans ces vieux jours, sa patte lui fasse mal.

Neige et sa patte cassée :

Suite à une chute Neige s'est fracturée une patte postérieure. La fracture est bien visible sur cette radio :

Le vétérinaire lui a posé une résine qu'elle a gardé 6 semaines. Neige s'est habituée à son plâtre mais rester enfermée n'a pas été facile...6 semaines plus tard le plâtre a été retiré mais Neige est restée en cage 15 jours de plus par sécurité. Sa patte est restée raide mais aujourd'hui Neige parvient à la plier de temps en temps .

La fracture du bassin de Lapinou :

Lapinou a été trouvé dans la rue avec le bassin brisé.Voici dans quel état il était lors de la visite chez le vétérianire :

Ces fractures ont été provoquées par un choc très violent.Il a été immobilisé en cage mais pas platré. Lors de la visite de contrôle la vétérinaire a conseillé 15 minutes de rééducation par jour, pendant 2/3 semaines pour que Lapinou puisse récupérer un peu de mobilité.
Témoignage de Sophie :"Depuis Lapinou a récupéré et peut se dresser sur ses 4 pattes de temps en temps. D’après les conseils du vétérinaire, pour soigner ses fractures, Lapinou est resté enfermé pendant un mois et demi dans une petite cage pour qu’il bouge le moins possible. Ses os se sont bien ressoudés, mais une de ses pattes arrière est restée tordue. Ensuite, en plus de la rééducation, Lapinou a eu le droit et l’obligation de sortir souvent de sa cage pour qu’il coure et fasse fonctionner ses pattes le plus possible. Au début, il se déplaçait en traînant le train arrière, mais maintenant il court, saute et se sert très bien de ses pattes. Lapinou a appris a vivre avec sa patte tordue, son handicap ne l’empêche absolument pas d’être heureux : il fait le fou, il se balade, fait des bêtises comme un lapin « normal », et surtout il est très câlin."
A long terme il y a des risques d'escares et d'arthrose mais pour l'instant tout va bien. Ses urines doivent être surveillées car il est possible le positionnement de la patte arrière gauche empêche une évacuation optimale du calcium.

La patte cassée de Jupi ( par Gwendoline)

jupi s'est cassé la patte arrière aux vacances de noël 2005, alors qu'il avait environ 10mois. En sautant sur le toit de sa cage (c'était la première fois qu'il essayait d'escalader qqch), il s'est coincé une patte entre les barreaux. Pris de panique, il a alors ressauté dans le vide, et...crac. Nous l'avons donc emmené chez le véto faire une radio.
Diagnostic : vilaine fracture + les deux parties de l'os fêlées sur deux bons centimètres de chaque côté + éclats d'os. Le véto nous a proposé en premier lieu l'amputation, puis ensuite nous a parlé de la chirurgie réparatrice. Il n'en parle pas d'entrée de jeux à cause du prix et du risque très élevé de gangrène (menant dans le meilleur des cas à l'amputation, et dans le pire à la mort). On a pris le risque et choisi la chirurgie. L'opération s'est bien passée. Ils ont placé une broche à l'intérieur de l'os, reliée à deux tiges métalliques perpendiculaires à l'os et traversantes, elles mêmes fixées à un cadre métallique externe pour bien maintenir le tout. Il fallait éviter tout risque de compression de la patte avec un système de bandage et d'attelle car compression=>dévascularisation=>gangrène. Bien sûr, désinfection de la patte 2 fois par jour jusqu'au retrait des broches (au niveau du point d'entrée des tiges), plus de litière, plus de foin en permanence, désinfection quotidienne de la cage... au bout de trois mois et demi (visite de contrôle entre temps), retrait des broches. et aujourd'hui jupi n'a plus la moindre séquelle : il court, saute, grimpe sur le canapé, se tient dressé sur ses pattes arrières. la patte blessée n'est même pas déformée, il ne boite pas du tout. il est "comme neuf". On ne regrette pas du tout malgré le prix d'avoir choisi cette option. ces vétos ont vraiment fait de la magie :)

La fracture d'Attila ( par Charrch)

Attila s’est brisé la patte avant le 4 aout 2007. Elle s’est coincé la patte dans la porte de sa cage, et en se débattant, a brisé les deux os de la patte, heureusement sans fracture ouverte.
C’était un week-end, et je n’ai pu l’emmener chez un véto compétent que le 7 aout, soit 3 jours après son accident. D’après ce que m’ont dit deux vétos (confirmé par une expérience similaire sur le forum Marguerite), il est fréquent d’attendre quelques jours avant d’intervenir sur une fracture chez le lapin, vraisemblablement afin que l’hématome puisse se résorber un peu, et que les tissus mous de la patte ne soient pas abîmés lors du traitement de la fracture.
Sur Attila, comme il n’y avait pas de fracture ouverte, le vétérinaire a décidé de ne pas inciser la patte et de tenter la pose de broches externes, étant donné la taille et le poids d’Attila (2,5 kg, comparable à un petit chat). Trois broches ont été posées comme ci-dessous :

Les trois broches traversent de part en part les os, et sont reliées entre elles pour consolider le tout, à l’extérieur. Le montage extérieur a été protégé par un pansement, afin d’éviter que le lapin se blesse le flanc, ou s’accroche quelque part.
Je n’ai eu aucun traitement médical à lui donner (une injection d’antibiotique avait été faite lors de l’opération). La seule consigne fut : cageothérapie. Cependant, dans un souci de la soulager de la douleur, et d’aider à son rétablissement, je lui ai administré de l’homéopathie (granules fondue dans un peu d’eau, donné à la pipette) :
Arnica 5CH
Symphytum 7CH
Calcarea Carb. 4CH
Calcarea Phosp. 4CH
Calcarea Fluor. 4CH
+
Arnica 9CH pour résorber les hématomes post opératoires
3 fois par jour si possible, sinon, 2 fois par jour
La lapine est restée 6 semaines dans une petite cage (environ 35cm par 45cm). La peau de la patte étant un peu enflée (symptôme normal et classique), j’ai dû lui mettre un peu de crème (beurre de karité, très efficace) afin d’éviter que la peau ne se craquèle.

Il y a eu plusieurs radios de suivi: une au bout de deux semaines, une à la sixième semaine, et une à la huitième semaine, quand nous avons pu enlever les broches. A l’enlèvement des broches (sous anesthésie), j’ai dû la garder encore une semaine au calme (grande cage, mais cage quand même). Attila gambade aujourd’hui comme avant. Seule séquelle : sa patte se tourne parfois dans des positions bizarres, dû au fait que les deux os se sont ressoudés l’un à l’autre. C’est comme si elle avait un gros os, au lieu de deux ! Coût financier à titre indicatif : 340 euros (opération+3 radios de suivi)

La fracture du fémur et l'amputation de Gribouille

Suite à une chute qui a provoqué une fracture du fémur, plusieurs solutions ont été envisagées : réduction de la fracture puis immobilisation, amputation ou euthanasie. La réduction n'ayant pas fonctionné et l'os continuant à se déplacer il a été décidé d'amputer Gribouille. L'intervention s'est parfaitement bien déroulée et Gribouille s'est rapidement adapté à son handicap. Dès son retour à la maison, il a mangé et commencé à faire le fou ! 10 jours après l'intervention, les fils ont été retirés. Le vétérinaire a confirmé que Gribouille était en pleine forme, que la peau était belle et que les poils commençaient à repousser. Gribouille a une vie tout a fait normale, il n'est absolument pas handicapé par l'absence de sa patte.
Sur les photos on peut suivre son évolution de l'intervention à J+17 :

La fracture du talon d'Eireen

Eireen est une demoiselle d’environ 4 ans, trouvée dans ma ville, abandonnée avec une patte fracturée. Conservée chez un veto de campagne en cage de maladie 15 jours sans soins. Je l’ai récupérée et amenée chez mon vétérinaire NAC mais il était trop tard pour l’opérer.
Le talon s’est fracturé. Comme tout les ligaments et muscles y sont accrochés, faute d’attache, le bout d’os est remonté avec les muscles et s’est déplacé derrière le tibia.
Eireen a été sous metacam pendant 2 mois pour quelle n’ait plus mal.
1 an et demi plus tard c’est à dire fin février 2008, Eireen a eu un abcès sur sa patte handicapée car elle n’avait plus de mobilité ( les muscles et les tendons étant tous remontés derrière le tibia comme on peut le voir sur la radio).
Nous avons donc découvert un abcès osseux au niveau de la cheville, l’os restant s’étant déplacé sur le coté de la cheville en quelque jours, provoquant une infection grave de la patte.
En quelques jours elle a due compenser la douleur de l’abcès, ce qui a provoqué un abcès de la patte avant qui finit tout juste de guérir.
Seule solution pour la sauver : amputer la patte. Elle a donc été opérée, l’opération c’est très bien passée mais Eireen a beaucoup de mal à s’adapter a sa nouvelle condition, elle tombe assez facilement sur le coté en position assise, elle ne compense pas du tout avec l’ autre patte. Elle a de la kiné pour l’aider à se muscler et à se faire à sa nouvelle situation.
Elle est toujours en soins actuellement et nous espérons quelle va se décider à utiliser sa patte restante pour se maintenir droite.
Mise à jour du 21/05/08 : Après deux mois de rééducation pour remuscler son dos et son bassin, Eireen arrive à se déplacer en marchant et en courant ainsi qu'à tenir debout !

Liens utiles vers des solutions d'appareillage :

Site du fabricant d'appareillage Doggon'wheels :
www.doggon.com Je vous conseille de regarder les pages "contest" elles contiennent de nombreuses photos de lapins appareillés :http://www.doggon.com/archive/index.html

Autre site de fabricants :
www.voiturettepourchien.org Fabrique des appareillages pour lapins et furets.
www.k9carts.com/success.html

2 témoignages sur Scooter paralysé et appareillé :
www.bestfriends.com/members/1101/Scooter1125.htm
www.handicappedpets.com/gallery/scooter0105/