header

Dernière mise à jour : 26/04/2017

Problèmes dermatologiques du lapin ( Mise à jour 15/05/2012)

Peau très sèche, pellicules

Les problèmes de peaux sèches et pellicules peuvent avoir plusieurs origines :
-anémie
-carence alimentaire
-manque de toilettage
-impossibilité pour le lapin de se nettoyer du fait d'un surpoids
-vieillesse etc
Il existe un produit très efficace contre les problèmes de peau sèche et de grosses pellicules sèches. IL s'agit de Humiderm des laboratoires Virbac. C'est une lotion qui s'applique en massage pendant 10 secondes pour bien faire pénétrer. Et on passe un petit coup de brosse pour bien répartir le produit. Ce produit n'est bien sûr pas toxique si le lapin se lèche!
Le booster est un complément alimentaire très utile aussi pour les petits problèmes de peau, on le trouve sur le site optinac.
Certains lapins ont peu de poils sur les oreilles et leur peau est plus sèche sur le dessus mais ça ne nécessite pas de traitement particulier.

Infections de la peau causée par l'urine

L'obésité ainsi que les maladies des voies urinaires peuvent entrainer de graves problèmes de peau. L'urine très acide du lapin brûle la peau.
Voici un exemple d'infection de la peau causée par l'urine :

Ce type d'infection nécessite une antibiothérapie ainsi qu'une désinfection locale matin et soir pendant 2 semaines.
Pour prévenir les infections on peut épiler la région où les poils ont pourri, exemple sur Malou :

On peut ainsi vérifier que la peau est bien saine et éviter une infection plus grave.
En plus du traitement médical, une adaptation du bac à litière est nécessaire afin de réduire au maximum les contacts de la plaie avec l'urine. Dans le cas de Malou j'utilise un tapis d'évier en mousse, c'est très efficace pour lui. Il faut bien s'assurer que le lapin ne mange pas ce type de protection avant de le laisser sans surveillance. Mes lapins n'y touchent pas mais ce n'est pas le cas de tous les lapins!

Il existe d'autres système de protection : grille plastique, grille métallique, serviette éponge, caillebotis plastique etc à vous de trouver le plus adapté à votre lapin

Pododermatites ulcératives

Les pododermatites sont assez fréquentes chez le lapin. Il est important de surveiller régulièrement le dessous des pattes de votre lapin afin de pouvoir soigner la pododermatite dès son apparition. Si vous remarquez des zones sans poils et rouges n'hésitez pas à consulter un vétérinaire.
Le problème touche en général les 2 pattes :

Merci à Grease de nous montrer ses petits pieds !

Le lapin peut également développer des calosités :

Ces calosités sont sans danger mais doivent être surveillées car elles peuvent évoluer en pododermatites. Pour éviter cette mauvaise évolution, vous pouvez masser les callosités avec la pomamde Bio palm dermascent qui permet à la peau de former une pellicule protectrice.

Les causes les plus courantes sont :
-obésité, surpoids
-maintient en cage sans sortie
-sol de la cage inadapté (ex : grillage )
-manque d'hygiène ( litière sale et humide)
-allergie (ex : lino)
-ennui, manque d'exercice
-stress( ex : changement d'habitude, solitude, hospitalisation)
-prédispositions génétiques

Si la pododermatite est repérée au stade inflammatoire ( sans ulcération) elle est assez facile à soigner pour peu que le lapin ne passe pas son temps à s'acharner sur les plaies.
En complément du traitement local, il est impératif de déterminer la cause de l'inflammation et de prendre des mesures radicales pour éviter une aggravation ou une récidive:
-bien équilibrer le régime alimentaire ( si besoin donner un complément vitaminé)
-assurer une hygiène parfaite
-augmenter les sorties et favoriser l'exercice
-lui offrir plus de distractions
-réduire les causes de stress ( si besoin donner un anti nervosité homéopathique : nervosyl)

Traitements :
Un traitement local suffit s'il n'y a pas d'ulcération, si le lapin est coopératif, un petit bain de pieds dans une solution désinfectante peut accèlérer la cicatrisation :

En cas d'ulcération le traitement local ne suffit plus, une antibiothérapie de longue durée est indispensable.
Si l'ulcération est importante elle peut infecter l'os et le "ronger" , il faut donc pratiquer une radiographie de contrôle pour vérifier la présence ou non d'ostéomyélite. En cas d'infection de l'os, le pronostic est très réservé, une intervention chirurgicale est indispensable pour "nettoyer" l'os. Une amputation est parfois necessaire dans les cas les plus graves.

Consultez aussi la rubrique consacrée aux parasites