header

Dernière mise à jour : 27/09/16

L'alimentation naturelle (Mise à jour : 28/05/2010)

Introduction

Supprimer les granulés de l'alimentation du lapin a été longtemps un sujet très controversé mais il est de plus en plus admis que l'alimentation naturelle est celle qui convient le mieux aux lapins et que donner à un lapin de compagnie la même alimentation qu'à un lapin destiné à l'alimentation humaine est une hérésie. Ce type d'alimentation n'est ni une lubie ni une mode comme on peut le lire parfois, il découle d'un constat simple : le régime industriel a ruiné la santé de nombreux lapins de manière souvent irréversible et il est temps de revenir à un régime respectant le système digestif du lapin ainsi que sa dentition et ses besoins élémentaires. Nous avons adopté ce régime en 2002 parce que notre premier lapin ne mangeait plus ses caecotrophes. Nous l'avons fait sur les conseils d'un vétérinaire spécialiste du lapin et nous avons fait de nombreuses recherches dans la littérature vétérinaire pour être certain de ne pas faire d'erreurs et assurer à nos lapins une alimentation parfaitement équilibrée.
Ce mode d'alimentation est de plus en plus conseillé par les vétérinaires et fait même l'objet d'ouvrages spécifiques.

Pourquoi supprimer les granulés ?

En 2000 nous avons adopté notre premier lapin et avons aussitôt adopté le régime conseillé à la fois par l'animalerie, le livre que nous avions acheté et notre vétérinaire.
Woody était donc nourri d'un mélange de céréales et granulés, d'un peu de foin et de très peu de verdure. Il avait droit à des gourmandises industrielles : barres de céréales, carotties etc mais aussi du pain et des biscottes de temps en temps.
Ce régime a provoqué :
-surpoids
-crottes molles chroniques
-malocclusion des molaires
Dès l'apparition du surpoids, le mélange de graines a été remplacé par des granulés simples, sans aucun succès ni effet sur sa santé. Nous avons testé toutes les marques possibles et imaginables, Woody n'a pas perdu un gramme et un an plus tard un problème de crottes molles chroniques s'est ajouté.
Comme nous ne trouvions aucune solution dans les livres ni chez notre vétérinaire nous avons fait des recherches sur internet et avons découvert l'existence de vétérinaires spécialistes du lapin. Après une consultation chez un spécialiste, la vie de Woody a été bouleversée, nous avons radicalement changé son alimentation et ses problèmes ont disparu du jour au lendemain.
Nous avons supprimé les granulés, sélectionné du foin de qualité pour le motiver et augmenté les rations de légumes. Woody n'a plus mangé que de la verdure et du foin jusqu'à la fin de sa vie et n'a plus jamais eu aucun problème digestif. Malheureusement son ancien régime avait fait un autre dégât, ses molaires n'étaient pas usées correctement et Woody devait se les faire limer tous les 3 à 6 mois.
Lors de nos premiers pas sur internet, nous avons constaté que beaucoup de lapins souffraient des mêmes maux ou d'autres encore : diarrhée, ralentissement ou blocage du transit avec toujours la même explication : les lapins ont le système digestif fragile.
Nous n'avons pas accepté ce fatalisme et avons commencé nos recherches pour trouver le meilleur régime possible pour nos autres lapins. Il s'est rapidement avéré que le lapin pouvait se passer des granulés et avoir une alimentation naturelle proche de son cousin sauvage. Ce changement ne s'est pas fait du jour au lendemain, nous avons tout d'abord tâtonné avant de trouver un régime équilibré.
Nous nous sommes appuyés sur des articles de vétérinaires anglo saxons, notamment du Dr. Sue McCrory et Dr Susan Brown, grâce à cette alimentation naturelle aucun de nos lapins n'a eu de problème digestif.

Les bases de l'alimentation naturelle

Ce régime respecte les besoins du lapin et s'adapte aux différents âges du lapin. La dentition et le système digestif du lapin sont adaptés à une alimentation composée d'herbe et de feuillage, en intérieur l'herbe est remplacée par du foin et les feuillages par de la verdure.

Les lapereaux, lapines gestantes et allaitantes ainsi que les lapins malades ou âgés sont les seuls à avoir accès aux granulés en grande quantité voire à volonté dans certains cas, car ils ont besoin d'une source d'énergie supplémentaire. Les lapins adultes âgés de plus de 6 mois ne mangent que du foin et des légumes. Les granulés ne sont donnés que comme gourmandises en petite quantité 1 à 2 fois par semaine ou lors de séances de jeux. Il est intéressant de garder les granulés comme gourmandise, de cette manière le système digestif du lapin reste habitué aux granulés et on peut sans problème augmenter la dose lorsque le lapin n'a plus accès aux légumes (hospitalisation) ou qu'il a besoin d'une alimentation plus riche (après une maladie).
Voici les règles qu'il faut absolument respecter pour que le régime soit équilibré :

Le foin doit représenter 70-80% du régime

Le foin constitue la base de l'alimentation il doit donc être de bonne qualité, bien frais, séché naturellement, mis à disposition du lapin 24h/24 et surtout il doit être composé de diverses plantes. Ne donnez pas du foin de graminées industriels ou du foin de luzerne. Un bon foin fait travailler le système digestif 24h/24 et permet une bonne usure des dents sans surcharger la vessie de calcium inutile. Il doit représenter 70 à 80% du régime du lapin soit environ le volume de son corps.
Pour avoir plus d'infos consultez la page consacrée au foin
Avant de passer à l'alimentation 100% naturelle vous devez vous assurer que votre lapin mange bien la quantité de foin nécessaire au bon fonctionnement de son système digestif.

La verdure fraîche

Il semble qu'il y ait confusion sur le terme "verdure", bien souvent des personnes pensent donner de la verdure équilibrée lorsqu'ils donnent tous les jours à leurs lapins le trio carotte/endive/pomme si souvent conseillé sur internet. Ce trio là est pourtant loin d'être adapté et ne mérite pas franchement d'être rangé dans la catégorie verdure. La pomme est un fruit, c'est donc une friandise. La carotte est un légume sucré elle ne doit donc pas faire partie de l'alimentation quotidienne du lapin quant à l'endive, elle est peu nutritive et relativement riche en calcium. Ce régime est donc totalement déséquilibré.

La meilleure verdure pour le lapin est celle qui se rapproche de ce qu'il peut trouver dans la nature : herbe et feuilles. Si vous avez un jardin cueillez-lui du pissenlit, du plantain, du trèfle, de l'herbe, du mouron des oiseaux, des orties etc...vous trouverez plus d'infos sur la page Cueillette de plantes sauvages.
Si vous n'avez pas de jardin vous devez choisir des légumes qui se rapprochent de ceux là. Il faut donc privilégier les feuillages bien verts et limiter les légumes racines ou bulbes. Fines herbes, salades diverses, choux verts, pousses de graminées et salades, fanes de carotte et de fenouil, feuilles de légume racines doivent composer la majorité du menu.

Chaque jour le lapin doit recevoir des légumes variés lui apportant tout ce dont il a besoin. Un régime naturel mal adapté peut faire des dégâts. Chaque repas doit apporter au lapin des vitamines et nutriments variés.

La vitamine A : brocolis, feuille bien verte de salade, carottes, fanes de carottes, chou fleur, persil, scarole, ou endive.

La vitamine C : pissenlit, fanes de carotte, chou de bruxelles, chou vert, brocoli, feuilles de radis, cresson, fenouil, panais,topinambour, céleri branche, persil racine, rutabagas, chou frisé, épinard,

La vitamine B : fanes de carotte, chou de bruxelles, chou fleur, brocoli, feuilles de radis

Les légumes doivent être si possible cultivés sans engrais ni pesticides. Il faut de toutes façons les laver avant de les donner.

Les aliments riches en calcium et oxalates doivent être limités :chou, betterave, épinards, blettes, afin d'éviter les problèmes digestifs et rénaux. Le pissenlit lui aussi riche en calcium ne doit pas subir les mêmes restrictions car sa richesse en eau et son pouvoir diurétique compensent sa richesse en calcium.

Les légumes racines doivent être donné en complément mais ne doivent pas composer la base de l'alimentation, ils sont plus caloriques et moins utiles au bon fonctionnement du système digestif et à l'usure des dents.
Voici des exemples d'assortiments de légumes montrant la proportion de verdure et de légumes racines que le lapin doit manger :

Chaque assiette doit comporter 4 légumes différents avec une prédominance de feuilles vertes, d'une part pour être équilibrée, d'autre part pour stimuler le lapin. ATTENTION : les fruits ne font pas partie de ce que nous appelons verdure ou légumes. Les fruits sont des gourmandises qu'il ne faut donner que 2 fois par semaine ou alors en toutes petites quantités. Un lapin peut très bien s'en passer.
Avant de vous lancer dans l'aventure de l'alimentation naturelle, nous vous recommandons chaudement la lecture des pages suivantes :
- Verdure, quelques règles
- Introduction des légumes dans l'alimentation
- Idées de menus

Quelle quantité ?

Quantité journalière pour un lapin qui mange très peu ou pas du tout de granulés :
-Pour un lapin nain 150g
-Pour un bélier 200g
-Pour un gros lapin 500g
soit environ 8% du poids du lapin.
Ces quantités sont à adapter au style de vie de votre lapin, si c'est un lapin qui fait beaucoup d'exercice il peut avoir besoin de manger plus, au contraire un lapin qui bouge peu doit avoir un régime plus strict. Ces quantités ne sont données que pour orienter les personnes qui débutent et qui ne savent pas s'il faut donner 2 feuilles d'endives ou 15, ne vous braquez pas dessus. Pesez au début pour vous donnez une idée de ce que ça donne mais ne faites pas une fixation non plus. Avec de l'expérience vous saurez exactement ce dont ont besoin vos lapins. Dans la liste des légumes les rations par légumes sont indiquées pour vous donner une idée. (Si votre lapin a un régime basé sur les granulés il ne devra pas manger autant de légumes.)
Divisez la ration journalière en 2 repas, un le matin et un autre le soir pour respecter le rythme du lapin.Voici ce que ça donne pour nos deux lapins béliers qui ont droit à 200g chacun par jour :

Les inconvénients de ce régime

Les inconvénients sont purement matériels, ce régime coûte plus cher que le régime "classique" à base de produits industriels et il demande plus d'organisation

Il existe divers moyens de baisser son coût de revient :

Mon lapin risque t-il d'avoir des carences?

Les carences angoissent un grand nombre de propriétaires de lapins soucieux de leur donner une alimentation naturelle équilibrée. Le risque de carences est nul si vous respectez les règles éditées ci-dessus. La physiologie du lapin est adaptée à un régime très pauvre, le lapin a une double digestion (la caecotrophie) qui lui permet de récupérer un maximum de nutriments, il peut donc fabriquer des muscles et de la graisse avec une alimentation extrêmement pauvre. N'oubliez pas qu'un lapin peut très bien ne manger que du foin et de l'herbe pendant des mois dans certaines régions arides et qu'en dehors du printemps ou son alimentation est plus riche en fruits et fleurs le reste du temps il ne mange que des graminées et des feuillages. Un lapin doit avoir une alimentation pauvre, bien souvent on se rend compte qu'en suivant notre instinct ou nos envies on donne aux lapins une alimentation bien trop riche. un lapin qui mange tous les jours carottes, pommes ou banane est l'équivalent d'un humain qui mangerait tous les jours de la pizza. Le lapin est plus exposé à la suralimentation et aux excès qu'aux carences !

Comme toujours avec le lapin il faut modifier le régime en douceur, le passage d'une alimentation industrielle à une alimentation naturelle se fait sur plusieurs semaines.

Si vous ne pouvez pas assurer à votre lapin un tel choix de légumes vous devez conserver les granulés en choississant les meilleurs possibles ainsi qu'un bon foin. Mais pensez à donner quotidiennement de la verdure en évitant les légumes riches en calcium.

Articles complémentaires :

- pollution des légumes
- plantes du jardin
- graines germées